Comtesse de Aude Picault

Aude Picault est une jeune dessinatrice ayant entre autres fait un blog BD coopératif (notamment avec Boulet).

En bref, une jeune femme de l’aristocratie assiste au départ de son prétendant guindé et austère. A partir de cela, son imagination déborde et c’est un flux constant de situations incongrues. Se tapant tous les serviteurs, ayant toutes les formes de rapport possibles, elle explore ses envies.

Continuer la lecture

Sam Bot de Raoul Buzzelli

Si on s’intéresse à l’évolution de la Bande Dessinée érotique, nous sommes obligés de passer par la case ElviFrance. Cette société d’éditions, reprenant essentiellement des publications italiennes, a sévi dès le début des années 70 jusque la fin des années 80 et elle a le palmarès de la société la plus visée par la censure.

Raoul Buzelli a vécu dans l’ombre de son frère Guido, qui connaissait plus de succès à l’époque. Son personnage Sam Bot et son auteur semblent être les mêmes personnes fauchés.

Sans titre-1En bref, Sam Bot est un jeune londonien sans le sou avec un terrible secret : il a un sexe énorme.

Les aventures du pauvre Sam le feront rencontrer Orchidée, une blonde jamais rassasiée, son oncle Archibald, collectionneur d’artefacts de tueurs en série et son majordome Pear Odor qui empeste. Tous les personnages sont hauts en couleurs, quasiment fous, loufoques c’est certain.

Continuer la lecture

Chiara Rosenberg de Roberto Baldazzini et Celestino Pes

ou « La Double Vie d’Une Dominatrice. »

Que produit la rencontre entre Baldazzini, le dessinateur des « Casahoward« ,  et Pes, le scénariste de « Magenta« ? On pouvait s’attendre à un monstre oscillant entre comédie et personnages ultra pervers, il n’en est rien. Ils nous délivrent une réflexion sur le sadomasochisme et l’amour en général.

Roberto Baldazzini Chiara Rosenberg CouvEn bref, Chiara est soumise à son mari avec lequel les jeux sont de plus en plus durs, violents et humiliants. La rencontre avec un jeune photographe bouleverse la vie de la belle brune qui devient la maitresse du jeune homme.

Continuer la lecture

Celluloid de Dave McKean

Dave McKean s’est rendu célèbre pour les couvertures de Sandman et aussi pour son travail sur Batman Arkham Asylum, qui sont à eux deux parmi les comics les plus enthousiasmants des années 90.

En bref, une femme arrive dans un appartement. Après une conversation téléphonique décevante avec ce qui semble être son amant, elle regarde un film à partir d’un projecteur. Le film montre un couple en plein ébat. Au terme du film, une porte se trouve dans l’écran. Elle l’ouvre et sy’engouffre.

Continuer la lecture

Sex In Italy 1 de Luca Tarlazzi

Luca Tarlazzi est un dessinateur italien aux intérêts divers dont le tatouage.

Luca Tarlazzi Sex In Italy T1 CouvEn bref, Marco et Serena forment un couple libre et le scénario et le crayon de Tarlazzi s’attardent sur la belle blonde.

Et Serena est la blonde telle qu’on imagine la femme volcanique, celle qui, sur un clin d’oeil, un toucher, une simple situation, se transforme en garce totale. On pense à la joie de son compagnon Marco, nettement plus plat, juste queutard à la coupe improbable.

Continuer la lecture

Teddy Beat de Morgan Navarro

Morgan Navarro nous livre une œuvre originale, drôle, légère et très enthousiasmante.

Morgan Navarro Teddy Beat CouvEn bref, Teddy est un jeune skateur dessinateur qui a facilement le baggy aux chevilles. Et pour cause, dans les histoires qu’il vit, il tombe sur son dealer reconverti en proxénéte de « putes libérées. » Il va aussi aider une jeune stagiaire pour son futur tatouage. On le verra aussi à la plage goûter aux plaisirs des rousses et enfin ce sont les joies du trekking et du camping qu’il partage avec nous.

Continuer la lecture

In Bed With Sonia X De Giovanna Casotto

Giovanna Casotto est une des rares dessinatrices italiennes du genre que je connaisse. Elle a la particularité de se dessiner en héroïne de ses BDs.

Casotto In Bed With Sonia X CouvEn bref, « In Bed With Sonia X » est un recueil d’histoires courtes mêlant soubrettes, domination et histoires de tueurs. L’originalité réside dans le dessin Noir et Blanc réhaussé de couleurs vives ou pastels. Les lèvres sont rouges et pulpeuses, les motifs sur les robes éclatants. Ce n’est pas sans rappeler ce que fait Frank Miller dans Sin City dans un genre plus sanglant.

Continuer la lecture