Secrets de Famille de Ardem

Dernier ouvrage disponible de Ardem, on espère juste que c’est un au revoir…

Ardem Secrets de Famille CouvEn bref, Valérie, 20 ans, est mariée à Jean-René, son unique flirt. Celui-ci est un homme assez simple, laid, sans envergure, ni ambition. C’est dans ce couple triste que débarque un oncle qui va embobiner son neveu et débaucher salement notre héroïne.

Les premières pages sont bien froides, comme souvent avec Ardem, et le lecteur est bien déçu de ce couple mièvre. Jean-René est un beauf, Valérie, une cruche. L’oncle est un véritable électrochoc dans leur vie et c’est bien heureux, malgré sa grossièreté et sa perversion.

La grande domination de ce dernier sur Valérie est fascinante de simplicité, un simple ascendant familial. Et c’est souvent le cas des autres albums, mais c’est la relation et les tensions dominant-dominé. Qui mène vraiment le jeu? Comment accepter autant sans se révolter?Ces questions sont liées au réalisme du trait d’Ardem.

On est loin d’avoir le meilleur album de Ardem entre les mains. Ca vaut bien un bon porno…

– J’espère que t’as aimé le dessert : chocolat-foutre, ma spécialité !

(Version lue DYNAMITE Collection Outrage)

Maria de Kazuo Kamimura

Kazuo Kamimura était un mangaka spécialisé dans les sagas sentimentales. Son œuvre de référence reste « Lorsque Nous Vivions Ensemble ».

Kazuo Kamimura Maria T1 CouvEn bref, dans un lycée de jeunes filles, une nouvelle arrivante, Maria, magnifique jeune femme bourgeoise au charisme implacable débarque dans la classe. Elle s’attire vite les désirs de ses camarades, mais aussi du jeune chef de bande local. Leurs cœurs tourmentés ne peuvent que s’unir dans la passion et le drame.

Le premier tome est choquant. Écrit dans les années 70, Maria aborde des thèmes tabous de la société nippone. Homosexualités et inceste sont au cœur du récit. Le second tome vise l’apaisement et prend une autre tournure, moins provocante. Cependant le goût de soufre reste et la douleur s’y mêle.

Le regard de Kamimura sur le couple, l’amour et lKazuo Kamimura Maria T2 Couva passion dans Maria est sans appel. Ils ne mènent qu’à la mort et ne peuvent se vivre parce qu’ils font mal. Maria ne sera plus la même jeune femme après sa rencontre avec son amoureux.

L’histoire est passionnante, comment une jeune femme éblouissante devient une femme. Le trait est impérial, il suffit de voir le regard de Maria dans les premières pages pour tomber entre ses griffes et les esquisses de paysage ou de chapitre sont à tomber.

L’ensemble peut accuser le coup de l’âge et le ton global pourra décevoir certains (les plus jeunes, je pense), mais c’est une histoire rare et puissante à savourer à sa juste valeur.

– Peu importe qu’une mère soit une débauchée… Et peu importe que son fils trouve la chaleur qu’il cherche dans le sexe de sa mère.

(Version lue Kana – 2 volumes)

Chéri Je t’aime de Anne Van Der Linden

Anne Van Der Linden est une artiste peintre et dessinatrice dont on a évoqué le travail dans les « Bêtes à Bon Dieu« .

Anne Van Der Linden Cheri Je T'Aime CouvEn bref,  dans un très bel objet sérigraphié sont réunies des dessins de l’artiste.

Face aux dessins de Anne Van Der Linden, le spectateur est interpelé. Par moment, simplement grotesque, le dessin nous fait découvrir des scènes de rêves proches du cauchemar : animaux étrangement humains, personnages qui enlèvent leur manteau de peau ou personnages arachnéens aux membres multiples, etc.

Le ressenti est souvent charnel, sexué, mystérieux et morbide. On peut retrouver des symboles communs entre les pages, permettant au spectateur d’y insuffler son imaginaire, son explication, son ressenti et peut-être comprendre les intentions de l’auteur.

(Version lue Atelier de Bibliophilie Populaire)

Fritz The Cat de Robert Crumb

Avec une oeuvre entière dédiée a ses obsessions et, donc, forcément liée au sexe, Crumb est un auteur qui a favorisé une émancipation du genre vers un propos autre que pornographique.

Robert Crumb Fritz The Cat CouvEn bref, Fritz est un étudiant, parfait échantillon de ses congénères des années 60. Il est séducteur, fainéant, vaguement révolutionnaire, profiteur, lâche, mysogine, manipulateur, accroc aux drogues, à l’alcool et au sexe. En somme, c’est un anti-héros détestable.

En s’inspirant des Funny Animals (Mickey Mouse et Donald Duck en sont les représentants les plus connus), Crumb croque ses contemporains et leurs traits de caractère.  L’époque est bénie avec la libération des mœurs et le mouvement hippie pour dénoncer les petits comportements.

Fritz, c’est aussi l’évolution d’un auteur depuis ses jeunes années à sa reconnaissance. Il tue son personnage en 1972, suite au long métrage qu’il répudie (1er film d’animation classé X). La progression du trait et du récit est toujours plaisant à découvrir.

Personnage le plus connu de Crumb, Fritz The Cat est aussi une pierre angulaire de la Bande Dessinée comme critique de la société avec un propos toujours aussi féroce.

– Ce que je me suis mis comme alcool, comme shit et comme baise… J’ai la trique rien que d’y penser, wow !

(Version lue Cornélius Collection Solange)

Sabina T2 de Paula Meadows

Paula Meadows est une habituée du blog.

Paula Meadows Sabina T2 CouvEn bref, nous retrouvons Sabina dans la demeure de son riche amant et trompe l’ennui et son riche mécène avec l’employé éperdument amoureux de la belle. Elle n’en délaisse pas son devoir de maitresse obéissante avec une aristocrate. Et Sabina finira par reprendre sa liberté avec des marins et finalement dans une soirée libertine orgiaque.

En une BD, Meadows fait une sorte de compilation entre folies bourgeoises et parties de jambe en l’air prolétaires. Sans virer dans la lutte de classes, c’est le cliché pornographique, le fantasme qui est visé.

Assumé en tant que tel, la BD est un bon moment de lecture avec sa dose de petites perversités, de lesbianisme, de plans à plusieurs, sodomies, etc. C’est un abécédaire du genre.

Toujours avec le même style et son crayonné savoureux, Meadows rend des planches organiques. Sans prétention, efficace, les amateurs de pornographie à l’ancienne apprécieront !

– Vous m’avez épuisée, les gars. Ma petite chatte est toute pleine de vos liqueurs…

(Version lue DYNAMITE collection Petit Pétard)

Comic Book Holocaust de Johnny Ryan

Johnny Ryan est un dessinateur co-auteur de War & Penis.

johnny Ryan Comic Book Holocaust CouvEn bref, Johnny Ryan met à mal le monde de la BD américaine et, en une page, détruit un à un les titres les plus mythiques du comics. Iconoclaste et totalement irrévérencieux, le livre s’adresse aux connaisseurs du genre et provoquera des fous rires incroyables.

Les amateurs d’humour absurde seront ravis. Les autres se demanderont ce qu’on peut y trouver, tant pis pour eux.

Comment ne pas hurler de rire devant un Iron Man trop saoul qui finit par se chier dans l’armure, Little Némo qui fait un rêve porno, ou bien encore Garfield amateur de lasagnes au sperme, et j’en passe !

Ayez l’estomac accroché et laissez vos préjugés de côté, car c’est la bouffée d’air qui vous fera relativiser vos anciennes lectures et peut-être vous pousser à les relire.

Donc le propos est débile, gratuit, grossier mais tellement drôle ! Les pisse-froids détesteront. Un pur divertissement adulte bête et méchant !

– Regarde ! Ma bite est coincée dans l’un de tes étrons invisibles !

(Version lue HUMEURS)

Girl – Body Heat de Kevin J. Taylor

Kevin J. Taylor est un dessinateur américain.

Kevin Taylor Girl Body Heat CouvEn bref, pour découvrir l’univers hors-norme de Taylor, DYNAMITE compile des histoires variées comprenant notamment 3 personnages phares : Girl et Jill, 2 salopes magnifiques et enfin Blue, un vendeur au sexe éléphantesque.

C’est une parfaite transition, pour décrire en quelques mots ce qui attend le lecteur, des sexes énormes rentrant dans des orifices trop petits. L’ambiance est excessivement torride. Les filles légères et faciles reçoivent les sexes exubérants de leurs partenaires ravis.

Le fantasme est permanent, la testostérone coule à flot, suivi de près par les litres de sperme. Étudiants, créatures fantastiques ou encore simples vendeurs, manutentionnaires sont les ouvriers laborieux des corps de jouvencelles affamées. Bien qu’elles peinent à accepter leurs saillies, elles ne sont jamais lasses.

Taylor est quasi caricatural et très représentatif des années 90, mais tellement jubilatoire. Certains pourront en rire face à autant de délires, d’autres … Enfin, vous comprenez !

– Ca me prend toujours un moment de retirer ma bouche, mais il faut que je pompe tout ce qu’il a. Je pourrais le laisser me lécher. Il bouffe une chatte comme personne. Mais je serais dans les vapes pendant deux jours et, ce soir, j’ai rendez-vous avec mon copain.

(Version lue DYNAMITE Editions Collection Canicule)