Anita de Guido Crepax

Lire un Crepax, c’est vouloir en lire d’autres, tous les autres. L’intensité dans son dessin est sans égal. Il ne faut pas passer à côté de ce grand artiste.

Guidi Crepax Anita CouvA l’heure actuelle (Février 2011), peu de ses albums sont disponibles, mais des rééditions sont dans les cartons (notamment chez Delcourt Erotix).  Et Anita sera du lot, j’en suis certain.

En bref, Anita est l’histoire d’une jeune femme et de sa télévision. Très proche de Vidéodrome de David Cronenberg, ces 2 oeuvres sont très similaires dans le thème. Certaines scènes de la BD pourrait sans problème figurer dans le film. Pour information, Anita été publié en 1974 et Vidéodrome n’a été visible qu’en 1982.

Anita s’ennuie devant sa TV quand, dans sa somnolence, une main vient la caresser. C’est le début d’une relation charnelle avec sa TV ou le programme qui passe, la précision n’est pas certaine. Alors que la réalité est brutale avec elle, ses collègues de travail cancanant sans son dos, son amant la quasi violant, la télévision est douce avec Anita. Elle la touche, la fait frémir, la comble. Qui est maître de ce jeu? Autant elle résiste au départ, elle s’abandonne de plus en plus.

L’héroïne est somptueuse. Ses mini-jupes et ses mi bas en laine, entre autres, lui vont à merveille. On retrouve tout de Crepax dans les cases, des corps très articulés, des regards troublants et expressifs et toujours cette façon d’exploser la page. A noter, il insère des pages entièrement gribouillées rappelant le zapping.

Pour ma part, hormis le rapport de la fascination de l’image et de son pouvoir (cf Vidéodrome), l’état dans lequel se trouve Anita devant sa TV est proche de la somnolence due au cannabis. La présence de fumée dans beaucoup de cases me fait penser que je suis loin d’avoir tort. Ca me conforte aussi dans l’acceptation qu’a Anita lors des « contacts ».

Une Bande Dessinée magnifique, qui trouble énormément et, malgré ses presque 40 ans, elle reste moderne. Du bonheur en cases!

– Qu’est-ce qu’il y connait, lui, … à la télévision?

(Version lue ALBIN MICHEL –  épuisé)

Un commentaire sur “Anita de Guido Crepax

  1. Pingback: Anita En Direct de Guido Crepax « bderotique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *