Beba 2 : Red Domina de Robert Baldazzini

Baldazzini est un auteur à l’univers très particulier, comme j’ai pu le présenter précédemment avec Casa HowHard.

Roberto Baldazzini Beba 2 CouvEn bref, Beba est une créature étrange qu’on devrait qualifier de transexuelle, mais ici pas d’opération. Beba a des seins, mais aussi un pénis. C’est aussi le cas de Red Domina, sa partenaire devant la caméra. Beba est donc actrice porno pour des films de bondage et de domination. C’est une masochiste, prenant son pied sous les humiliations perverses de son acolyte.

L’univers de Baldazzini est perturbant. La sexualité complètement hors norme présentée est extrême, bien qu’adoucie par le trait fin et les couleurs  pastels. Il y a une vraie innocence et une perversité exubérante dans ces personnages. Les calculs de Beba pour percer dans le milieu, le bondage qu’on sent marquer et meurtrir les chairs, les hommes représentés avec une tête de cochon odieux, quasi-violeurs, et profitant de leur statut, mélangés au chuintement et à la bêtise de Red Domina détonnent !

Tout y passe. L’urologie et la scatologie sont les ultimes exercices qui finissent de sabrer la santé mentale du lecteur.

Baldazzini fait une sorte de compte rendu finalement glacial de la recherche de l’humiliation totale, voire de la négation du corps. On ne sort pas indemne d’une telle lecture.

– De ce jour, je devins membre à part entière de cette famille… Ils avaient compris qu’ils pouvaient faire de moi ce qu’ils voulaient… Leurs humiliations étaient une manne tombée du ciel…

(Version lue DYNAMITE Editions)

Un commentaire sur “Beba 2 : Red Domina de Robert Baldazzini

  1. Pingback: Casa Howhard 1+2 de Roberto Baldazzini « bderotique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *