Beba de Roberto Baldazzini

Baldazzini est peut-être l’auteur actuel le plus intéressant de sa génération.

En bref, Beba est unique, des seins énormes, un appétit sexuel hors norme et un pénis constamment en érection en trop. Elle finance donc son opération définitive avec le concours des 110 Pipes.

Le clin d’œil à Magnus avec ses 110 pilules s’arrête avec le nombre. Tout est différent entre les 2 BDs. Beba est une héroïne très spéciale du fait de son sexe, de son changement de sexe, mais aussi dans sa quête de liberté. Réussir les 110 pipes en 24 heures lui permettra de choisir avec qui elle baisera.

Dans un déluge de sperme et de fluides corporelles de tout genre, Baldazzini fait un catalogue de perversions, dans le bondage notamment. Les chairs sont gonflés, débordent des cordes de façon quasi grotesque.

Le contraste de candeur du dessin (par son trait) et le propos très sexué est saisissant. Beba saura vous séduire et vous impressionner !

– J’en avais les joues douloureuses, la mâchoire ankylosée…

(Version lue DYNAMITE Editions)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *