Carré Noir Sur Dames Blanches de Alex Varenne

Alex Varenne a une bibliographie riche.

En bref, 6 histoires courtes sont au programme de ce recueil.Ici, des couples, des amants se mettent en scène, fantasment et font l’amour. A priori indépendantes, les histoires se connectent avec une belle confession du dessinateur.

Exploitant les thèmes de l’exhibition/voyeurisme propres à la BD entre le lecteur, le support et les personnages, Varenne prouve vite qu’il a une vraie vision du genre.

Les récits sont tour à tour cabotins, coquins, cruels, tristes, passionnés et rêveurs. Le tout reste cependant accessible et d’une simplicité sans prétention. La lecture est plaisante et peut être trop rapide.

Cet album est le premier de l’artiste et son trait est déjà bien en place. On sent quelques hésitations, mais aussi des références en forme de clin d’œil, notamment sur la 3e histoire où le beau gosse est un Tarzan sorti d’un pulp.

La complicité évidente des couples emmène le lecteur et on sent beaucoup de tendresse dans le traitement.

– J’assouvis tous ses vices dans des lieux de malice…

(Version lue Chefs d’Oeuvre de la BD Erotique Tome 4 – Rombaldi Editeur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *