Le Couvent Infernal de Ignacio Noé et Ricardo Barreiro

C’est certainement le dernier titre chroniqué pour Ignacio Noé qui a cessé le porno (malheur à nous).

Ignancio Noe Barreiro Couvent Infernal Couv

En bref, dans un couvent espagnol reculé, les bonnes sœurs punissent tout écart aux bonnes mœurs que leur impose leur statut. Après un accident, elles découvrent une porte cachée. Celle-ci, une fois ouverte, provoque l’arrivée du diable dans le lieu saint. Les nonnes vont alors connaitre la luxure avec un goût de soufre extrême. Masturbation, godemichet énorme, sodomies et sexes sous contraintes ou encore orgie, le programme est des plus alléchants !

Ricardo Barreiro n’en est pas à son premier scénario chroniqué ici. Nous avons déjà parlé du très bon Antre de la Terreur (avec Solano Lopez s’il vous plaît). Du coup, on a le droit à un scénario référencé, ici, le mythe de Cthulhu de HP Lovecraft en l’occurrence.

Je ne connais pas l’origine de ce fait, mais les nonnes font partie des fantaisies fétichistes communs et j’avoue que ça me fait toujours marrer. Alors, ici, je suis servi ! Et il faut bien avouer que les auteurs se font plaisir à montrer comment le diable se plaît à forniquer les bigottes de la plus rude manière.

Dans ces pages, la baise est sauvage, rude et violente. Porté par le dessin de Noé, le récit est des plus excitants. Les couleurs chaudes et le trait sans faille emportent le lecteur au plus près de ces ébats démoniaques.

Si vous avez un minimum de culture chrétienne, vous percevrez le blasphème et apprécierez davantage ce titre, qui, de ce fait, a été censuré au Canada. Dans tous les cas, j’ai adoré la pornographie brûlante et le stupre que dégagent ces pages !

– Vois comme la fente de la mère supérieure est ouverte et juteuse… Tu aimerais y mettre la langue, hein ?

(Version lue DYNAMITE Collection Canicule – disponible chez BD Adultes)

La Diète de Ignacio Noé

Ignacio Noé nous a déjà ravi avec Notamment Exposition qui était un brillant album.

Ignacio Noe La Diete Couv

En bref, Incarnation (c’est le nom de l’héroïne) veut devenir mannequin. Mais voilà, ses courbes ne respectent pas les canons de la profession. Sa poitrine est bien trop volumineuse. Elle doit donc maigrir. Un médecin libidineux lui fournit des pilules pour l’aider, mais celles-ci développent sa libido de manière inattendue.

Le talent de Noé est de réussir à faire passer un scénario relativement bateau en une aventure drôle et excitante. Incarnation découvre sa sensualité et le trait de Noé colle parfaitement à une réalité biscornue, parodique et extrêmement charnelle. Ce faisant, c’est un parfait objet pornographique de très bonne qualité.

Noé est sur cette ligne fine et tranchante de l’humour, alliée à un talent anatomique fou et une imagination débridée. On s’étonne de finir l’album en si peu de temps et … de le relire aussitôt.

Le plaisir est dans ces pages, ne cherchez pas davantage.

– Oh non ! Pas dans le cul !

– Slurp ! Si tu le demandes …

– D’accord… Mais doucement, hein ? … … AAY !

(Version lue DYNAMITE Collection Canicule)

Exposition de Ignacio Noé

On a a parlé de Noé pour son « Accordeur« .

En bref, Gil Spam est un peintre de Pin-ups célèbre et fait l’objet d’une exposition de ses originaux. Un de ses fans, Martin, fait sa rencontre sur place, mais surtout celle de sa petite fille, Ana, qui fait office d’infirmière et porte parole à l’artiste, diminué après un infarctus. C’est l’occasion de découvrir les toiles du maître.

Gil Spam est évidemment un artiste fictif. Noé rend ici hommage au « good girl art » et aux artistes renommés comme Gil Elvgren. Il en profite aussi pour pimenter le récit en évoquant l’histoire épicée de Ana, mais surtout le « processus  » créatif derrière chaque tableau.

On s’amuse à voir la différence entre l’interprétation du spectateur et la vision de l’auteur. Certes, tout y est assez terre à terre, mais terriblement jubilatoire et drôle.

Le trait de Noé est explosif pour la rétine, magnifique sur tous les points et ses couleurs juste parfaites. L’album est tout de même très hard, mais est à recommander à tous pour ses nombreuses qualités.

– Saisi par l’excitation, je lui ai planté une carotte dans le cul.

(Version lue Dynamite Editions collection Canicule)

L’accordeur T2 de Ignacio Noé

Ignacio Noé est un dessinateur argentin.

En bref, Mariano est un accordeur de piano. C’est un artisan dévoué à son métier et à la totale satisfaction de ses clients.

Sous le format d’histoires courtes, Noé nous livre ses récits pleins d’humour et de fantaisies. L’alibi de l’accordage est vite oublié pour des scénettes très chaudes.On passe vite à l’action donc, tout en restant assez fripon.

Si le contexte est peu excitant, le dessin et les couleurs sont somptueux. C’est le point fort de cet auteur qui mérite le coup d’œil.

Plein de promesses dans cet album, malheureusement c’est un peu creux mais d’autres albums comme Exposition sont à surveiller.

– Les résultats sont surprenants. Par exemple, après un peu d’entrainement, le vagin de Karine a déjà ‘l’oreille absolue ».

(Version lue Dynamite Collection Canicule)