Carré Noir Sur Dames Blanches de Alex Varenne

Alex Varenne a une bibliographie riche.

En bref, 6 histoires courtes sont au programme de ce recueil.Ici, des couples, des amants se mettent en scène, fantasment et font l’amour. A priori indépendantes, les histoires se connectent avec une belle confession du dessinateur.

Exploitant les thèmes de l’exhibition/voyeurisme propres à la BD entre le lecteur, le support et les personnages, Varenne prouve vite qu’il a une vraie vision du genre.

Les récits sont tour à tour cabotins, coquins, cruels, tristes, passionnés et rêveurs. Le tout reste cependant accessible et d’une simplicité sans prétention. La lecture est plaisante et peut être trop rapide.

Cet album est le premier de l’artiste et son trait est déjà bien en place. On sent quelques hésitations, mais aussi des références en forme de clin d’œil, notamment sur la 3e histoire où le beau gosse est un Tarzan sorti d’un pulp.

La complicité évidente des couples emmène le lecteur et on sent beaucoup de tendresse dans le traitement.

– J’assouvis tous ses vices dans des lieux de malice…

(Version lue Chefs d’Oeuvre de la BD Erotique Tome 4 – Rombaldi Editeur)

Les Larmes Du Sexe de Alex Varenne

Alex Varenne est un des maîtres de l’érotisme à la française. Il est l’auteur de Erma Jaguar.

Alex Varenne Larmes Du Sexe CouvEn bref, sous une forme peu banale de textes illustrés et de récits courts, Varenne explore la femme en 3 chapitres : Les « zones anatomiques », les « zones érogènes » et enfin les « zones terminales ».

En dressant rapidement des portraits de femme en un texte court et joliment tourné accompagné par des dessins classieux, le dessinateur s’exerce à une autre version de l’érotisme illustrée, qui fait appel aux fantasmes du lecteur. Il redevient plus « classique » dans ses histoires courtes, mais le mariage des deux fonctionne très bien.

Son trait est toujours plein de mystère avec ses ombres parfaitement maitrisées, les regards affolants et les courbes révélées. Ses femmes restent chics et belles quelque soient les circonstances.

Sur les 3 parties, la préférence va à la dernière qui finit par emporter les sens. Mais l’ensemble est très convaincant, mais très cérébral.

– Escalier de service, escalier des mes vices, prête à tous les sévices.

(Version lue Les Humanoïdes Associés disponible sur Averotix)

Erma Jaguar d’Alex Varenne

Alex Varenne est un de ces auteurs qui a été publié par l’Echo Des Savanes, magazine culte qui nous a fait découvrir énormément d’albums.

Alex Varenne Erma Jaguar CouvTrès difficile d’évoquer cette histoire sans déflorer son contenu, je mets donc une balise SPOILER.

En bref, Erma est une jeune femme blonde arpentant les rues dans sa jaguar. Une histoire en 3 volumes ou 3 fois la même histoire aussi. Certains personnages sont récurrents comme Charlotte, qui n’est autre que l’Amour d’Erma.

Le récit est confus et parfois abherrant, mais tout cela est volontaire. Malheureusement au terme des 3 volumes, le lecteur interpellé par l’oeuvre ne sait pas si l’auteur ne s’est pas juste foutu de lui. Ou bien Varenne a parfaitement maîtrisé son sujet. Entre scènes saphiques, voyeuses, mélangeant beaucoup de sexualités et le récit en lui même, on est bringuebalé dans un flot de fantaisies parfois lourdes, mais de rares moments font réaliser qu’il force des références : la femme dominatrice, manipulatrice et libérée, la violence des rapports avec les hommes, leur humiliation aussi. Et Erma n’est pas celle que l’on croit.

Difficile de déméler le paragraphe précédent, mais certaines choses ne peuvent êre révélées sans nuire totalement à la lecture.

Le trait est marqué par son époque et la filiation avec L’Echo est nette. Le coup de crayon est noir, marquant les ombres et les regards. On est loin d’être emballé par son dessin, très académique et sans grande originalité.

C’est vraiment dans le récit le point fort de cette intégrale, mais qui reste assez anecdotique somme toute. Trop de rêves tue le rêve.

« Espèce de jagouine, t’es malade du cul et de la tête! »

(Version lue Intégrale Drugtsore)