Nathalie la Petite Hôtesse de Jaap De Boer et Joop Van Linden

Nous avions parlé de Jaap de Boer pour son album consacré à Betty Page.

Jaap De Boer Nathalie La Petite Hotesse CouvEn bref, véritable fantasme de lecteur de Spirou créé par Walthéry dès 1965, Natacha est longtemps restée le personnage le plus sexy de la Bande Dessinée pour enfants. De Boer reprend donc les personnages et leur rajoute une dimension sexuelle plus affirmée.

Si le scénario pêche un peu, la succession de scènes délirantes provoque le sourire. Au programme, le lecteur a droit à du détournement de moines dans l’avion, à un atterrissage en catastrophe dans la jungle et des sauvages castreurs et « réducteurs de biroutes » !

La jovialité et l’humour un peu lourd sont réunis pour passer un bon moment léger et inconséquent. Le trait d’origine est respecté, les amateurs de ligne claire seront comblés.

Hommage appuyé et quelque peu lourdingue, l’exercice est néanmoins réussi. A lire pour la bonne humeur.

– Vous faîtes un tabac ce soir, Nathalie !

– Oui. Mais avaler autant de fumée m’irrite la gorge !

(Version lue Chefs d’Œuvre de la BD érotique Tome 5 – Rombaldi Editeurs)

Betty Page, Reine des Pin-Up de Jaap De Boer

Jaap De Boer est le pseudonyme de Bruno Bouteville. Sa BD la plus connue est un pastiche érotique de Natacha, hôtesse de l’air, qui s’appelle Nathalie.

En bref, 2 gamins sont surpris par leur oncle Paul à regarder un petit film coquin mettant en scène Betty Page. Et donc le tonton en personne responsable fait leur éducation et leur raconte la vie de la reine des Pin-Up.

Si le trait très « cartoon » de De Boer se prête merveilleusement au pastiche d’albums de Spirou (Oncle Paul en est une référence), pour l’érotisme, c’est tout autre chose. C’est très moyen et surtout peu agréable à l’oeil.

Avec un humour approximatif et paillard, le ton n’est clairement pas prétentieux. Mais la tarte à la crème n’est pas mon dessert favori. Désolé pour Jesse Van Achterwiel (le scénariste) qui transforme un hommage en naufrage.

Plus intéressant, les douze pages rajoutées pour cette édition où le dessinateur se confie à propos de sa découverte et passion pour la Pin-Up. Ces pages proposent les plus jolis dessins et des photos de la belle.

– La fillette curieuse s’interrogeait sur l’utilité de porter des talons aussi élevés.

(Version lue La Musardine)