Une Petite tentation de Jim et Grelin

On a parlé de Jim pour « Les Dessous de la Vie Amoureuse« . Portant sur cet album, Jim est au scénario et Grelin est au dessin.

UNE PETITE TENTATION[VO].indd.pdfEn bref, Calista et Anna sont 2 étudiantes fauchées. Calista fait du baby-sitting et squatte chez son frère. Anna, plus délurée, trompe son mec. Un soir, racontant leurs galères, elles se lancent un pari : faire craquer le père du plan baby-sitting et virer sa femme.

On ne peut pas reprocher grand chose à Grelin avec son trait très contemporain très inspiré manga et ses couleurs très « photoshop », si ce n’est peut-être un manque de caractère.

L’histoire est, elle, plutôt convenue. Les petites jeunes qui en  « veulent » mais ne réalisent pas vraiment ce qu’elles font. En se servant de leurs charmes pour séduire le père de famille, elles ne réalisent pas le mal qu’elles peuvent faire. La psychologie des personnages est caricaturale : Calista n’ose pas trop, Anna est « saute-au-paf », le père résiste comme il peut, la mère est en fait une salope et la fille adore sa baby-sitteuse.

On a certes vu des scénarios bien moins surprenants et les filles sont sympathiques. Mais tout est frustrant dans cet album. Les éventuelles scènes chaudes s’arrêtent net et surtout la morale permanente est insupportable. Le lecteur se fait « allumer » et les auteurs semblent lui dire que c’est mal.

Donc non. Dommage, le cocktail aurait pu prendre…

– En ce moment à la fac, y’a les instants tepu par exemple !

(Version lue Vents d’Ouest)

 

Les Dessous de la Vie Amoureuse Selon Jim

Jim est un dessinateur français prolifique d’humour.

En bref, sous la forme de petits sketchs, Jim accumule les clichés sur la vie de couple et cherche à nous faire sourire de nos comportements.

En 2 ou 3 pages, avec une situation de base simple et vécue par tous, le dessinateur cherche à nous faire rire ou au moins sourire avec plus ou moins de succès.

Le trait est moderne, vif, fade et ennuyeux à mourir. On reste sur le registre de la Bande Dessinée de magazine pour adolescents. Ici le couple de « héros » est composé d’une blonde un brin bimbo et un « djeun » à la coupe improbable. Tout y est réuni pour une caricature de la vie amoureuse et des genres.

Les thèmes sont édulcorés, arrondis et lissés. De la rencontre à la vie à deux sous le même toit, puis le premier enfant, le mariage, etc, tous les thèmes du couple y passent sans une originalité débordante.

Au final, on ne sait pas pour qui est destinée cette BD, ado ou jeunes adultes, personne ne semble s’y retrouver. On en vient presque à souhaiter de rester célibataire.

– Où tu vas, toi, tu m’as proposé « sieste », pas « sexe » ! Cotontige-toi les oreilles, toi, fais ce que tu veux, moi, sieste, c’est sieste !

(Version lue Vents d’Ouest)