Sois Vicieux de Matthias Schulteiss

Matthias Schulteiss est un auteur français aux parutions multiples.

Schulteiss Sois Vicieux CouvEn bref, un couple s’envoie en l’air au sommet d’une grue. Ils sont rejoint plus tard par un transexuel.

Les premières pages sont déroutantes. Il y a une ambition affichée, la quête d’un homme, d’un couple vers  la fusion charnelle. Le récit commence dans un avion retenu en l’air par des câbles, le contexte est flou, on ressent la tension de l’homme dans son changement de vie, réclamant le repos du guerrier. Mais c’est cotonneux, proche du rêve.

Et lorsque le récit enchaine vers le couple et la grue, on retrouve nos marques. Et on assiste à la ronde de séduction et le jeu auquel le couple se prête. La règle première est qu’il n’y aura pas de pénétration. Ils se regardent, se caressent et l’homme bouillonne de plus en plus, madame aussi. Ce crescendo magnifie la complicité de 2 êtres prêts à tout essayer ensemble.

Et c’est aussi le cas quand Madame revient avec une complice. Dès ce moment, les barrières explosent et on oublie toute retenue.

Sous une forme originale (la case et le dialogue à coté), Schulteiss parvient, avec son trait particulier, à nous transporter dans les échanges du couple. Certes, son dessin pourra rebuter quelques uns, mais le parti pris est osé. Sans être photoréaliste , l’action est vivante. Il faut reconnaitre que les dialogues sont une force dans ce récit, malgré leur coté un peu trop soutenue dans le registre.

Une oeuvre originale que je rapproche de Chiara Rosenberg pour l’exploration charnelle du couple. Attention, le contenu est très hard !

– Tout brûle sur ma peau. La pluie, ou tes mains… Branle-moi… Plus. La main entière.

(Version lue Delcourt Erotix)