Rêve Ecarlate de Saeki Toshio

On a déjà parlé du grand Saeki Toshio pour Onikage il y a fort longtemps !

Saeki Toshio Reve Ecarlate Couv

En bref, les Editions Cornélius ont le courage de lancer une anthologie autour de l’oeuvre de Saeki Toshio, maître de l’Ero-Guro. Ce volume correspond aux illustrations des années 70-72.

Alors qu’est ce que l’oeuvre de Saeki Toshio ? En digne héritier des maîtres de l’estampe nippone, l’artiste développe des illustrations qui possédent une grande puissance graphique autour de thèmes le plus souvent violents, sexués et parfois typiquement japonais avec le folklore des yokaï et autres fantômes ou créatures magiques.

Volontairement choquant et graphiquement grotesque, le dessin ne laisse pas insensible. L’absurde, élément permanent, laisse peu à peu place à une poésie particulière qui ne parlera pas (et c’est regrettable) à la plupart.

On peut y voir beaucoup de symboles et d’interprétations. Un des thèmes les plus récurrents reste la jeunesse face à ses aînés qui la pervertissent et la brutalisent. On peut y voir aussi la tension amoureuse et sexuelle où l’amant(e) est isolée dans ses fantasmes.

Rajoutez à ça des couleurs pop dignes de Peellaert et vous avez un objet instantanément culte que vous présenterez avec enthousiasme à vos convives et ceux-ci douteront tout de suite de l’état de votre santé mentale.

(Version lue Cornelius)

Rendez vous Toi En Moi de Stéphane Blanquet

Stéphane Blanquet est un dessinateur français reconnu et responsable des Editions United Dead Artists.

Stephane Blanquet Rendez Vous Toi En Moi CouvEn bref, le livre propose un travail original de Blanquet. L’artiste a redessiné des photos d’origines diverses, mais essentiellement pornographiques.

Parti de ce que semble être un exercice de travail, on se retrouve finalement avec une vision de l’artiste sur le corps, sa représentation et sa mise en scène.

La sélection porte sur des images savamment choisies, du porno des années 60-70 essentiellement à l’esthétisme cru et vintage.auquel sont insérées des photos visuellement « choc » comme un portrait d’une femme noire portant des cicatrices qu’on imagine rituelles.

Le recueil est des plus intéressants et a même fait l’objet d’une exposition au Musée de l’Erotisme de Paris. Peut-être le livre le plus accessible pour lancer sa collection dans l’illustration.

(Version lue United Dead Artists)

Remerciements à Jefouilleaussiparderrriere pour les illustrations.

NEGRON de Jonny Negron

Jonny Negron est un dessinateur américain.

Jonny Negron Couv

En bref, Jonny Negron est un artiste de Brooklyn. L’artiste s’inscrit dans une veine de femmes rondes aux formes voluptueuses comme Crumb ou Sourdrille.

Les seins sont lourds et massifs, les ventres rebondis et les fesses et cuisses rebondies. Elles affichent une gourmandise pleine de sous-entendus sortant la langue sur des cornets de glace dégoulinants ou mangent des hot-dogs avec une amie.

Negron, c’est un style particulier influencé notamment par les mangas et la pop culture dont le jeu vidéo, la musique et le cinéma. Il est donc un artiste de son temps.

Ses femmes sont affirmées et fières. Elles brillent par leur aura sexuelle évidente. On oublie ici la femme faussement ingénue. Le message est clair, elles vont vous bouffer.

(Version lue PictureBox)

Le Lac Sombre de Tom De Pékin

Tom de Pékin a vu son travail devenir l’objet de polémique avec l’affiche du film « L’Inconnu Du Lac« .

Tom De Pekin Le Lac Sombre Couv

En bref, 32 pages dévoilent l’univers de Tom De Pékin, hanté par des hommes nus cagoulés. Il y a beaucoup de références aux rituels sadomasochistes

Mais ça serait réducteur de s’arrêter à ce point. On y voit aussi beaucoup de références animales, laissant penser qu’ils sont autant de prédateurs dans des paysages sombres, presque hostiles.

Cependant on ressent beaucoup d’amour dans ces planches. Les mystérieux hommes blancs encagoulés s’étreignent et semblent se faire un câlin ou même s’entraident.

On peut considérer le travail de Tom De Pékin comme ludique, atypique et peu austère sous un univers assez glauque.

(Version lue United Dead Artists)

Bonheur #2

Les Editions La Rouquine nous gratifie en ce début d’année 2014 d’un nouveau numéro. ENFIN !

Bonheur 2 Couv

En bref, Le principe reste le même que le numéro 1, 32 pages pour 5 artistes.

Au programme, on a droit à David Sourdrille, Robert Crumb, Olivier Texier, Jean-Michel Bertoyas et enfin The Pit.

Les illustrations vous aideront à vous faire votre propre jugement, mais il est intéressant de voir les projections délirantes des auteurs. Sourdrille a ses rêves scatologiques, Crumb dévoile toujours plus ses pulsions, Texier nous place dans des sessions sordides. On en profite pour faire connaissance avec The Pit  et enfin Bertoyas qui ont un talent graphique étonnant.

L’ambiance de ces pages complètement rend hommage à un bouillonnement artistique tous azimuts. Et cette énergie passe dans ces illustrations. On en vient à en vouloir davantage.

Un joli cadeau de la part de La Rouquine !

(Version lue La Rouquine)

Chéri Je t’aime de Anne Van Der Linden

Anne Van Der Linden est une artiste peintre et dessinatrice dont on a évoqué le travail dans les « Bêtes à Bon Dieu« .

Anne Van Der Linden Cheri Je T'Aime CouvEn bref,  dans un très bel objet sérigraphié sont réunies des dessins de l’artiste.

Face aux dessins de Anne Van Der Linden, le spectateur est interpelé. Par moment, simplement grotesque, le dessin nous fait découvrir des scènes de rêves proches du cauchemar : animaux étrangement humains, personnages qui enlèvent leur manteau de peau ou personnages arachnéens aux membres multiples, etc.

Le ressenti est souvent charnel, sexué, mystérieux et morbide. On peut retrouver des symboles communs entre les pages, permettant au spectateur d’y insuffler son imaginaire, son explication, son ressenti et peut-être comprendre les intentions de l’auteur.

(Version lue Atelier de Bibliophilie Populaire)

Make Love Not War 2 de Guillaume Soulatges

Guillaume Soulatges est un artiste avec plusieurs talents dont le dessin et la musique.

Guillaume Soulatges Make Love Not War 2 CouvEn bref, dans la droite lignée du premier volume, Soulatges continue à nous dévoiler son univers.

Sur la base de photos ou de vidéos retravaillées, le dessinateur dépeint des couples hétérosexuels et homosexuels, des doubles pénétrations interraciales, voire de l’urologie et zoophilie.

Le ton est dur, violent. Les regards des protagonistes sont souvent dirigés vers le spectateur, semblant l’interroger sur ses motivations. En effet, que cherche Soulatges dans ses dessins ? On peut être choqué, désorienté dans ce pêle-mêle tant dans les thèmes abordés que dans la représentation des corps.

Encore une fois, les corps ne sont pas parfaits, les hommes bedonnants, poilus et au cheveux éparses et les femmes bien en chair aux bourrelets saillants. De plus, quelques déformations apparaissent.

Stimulant à plus d’un niveau pour le spectateur qui veut s’y attarder, le travail de Soulatges mérite de s’y pencher.

(Version lue Culture Commune)

Make Love Not War de Guillaume Soulatges

Guillaume Soulatges est un artiste indépendant.

Guillaume Soulatges Make Love Not War CouvEn bref, Soulatges dévoile sa vision d’une pornographie franche. Avec une introduction sous forme de texte traitant de la bisexualité chez les macaques, les planches vont s’enchainer entre sourires, interrogations et surprises complètement hétérosexuels.

Digne représentant de la culture graphzine, on sent le plaisir de l’auteur, ainsi que son exploration personnelle dans un travail cohérent. Ici, un élément grotesque ou difforme, voire absurde est dans le cadre. La représentation est franche claire, et souvent contrastée par un visage ou une partie de corps grotesque.

Le trait de Soulatges est vite reconnaissable. Les détails procurent une vie indéniable et une réalité souvent oubliée par d’autres. Si le fantasme est présent, il y a toujours un côté douche froide plaçant Make Love Not War comme un objet artistique, loin d’une pornographie de base.

(Version lue Culture Commune)

Vomis Ce Monde & My Garbage – Elles Sont De Sortie de Bruno Richard

Bruno Richard est un célèbre graphiste français. On a parlé du numéro de NoHopes entièrement dédié à cet auteur.

Bruno Richard Vomis Ce monde A CouvEn bref, le travail de Bruno Richard s’exprime à travers de la revue « Elles Sont De Sortie » qu’il a créée avec Pascal Doury. Depuis le décès de ce dernier, il assure seul le contenu.

Le premier regard posé sur les dessins de Richard est violent, difficile et âpre. Le fouillis de traits, de couleurs et de textes semble crypter l’œuvre. C’est au spectateur de s’y plonger, de l’amadouer, de l’apprendre afin d’en apprécier la profondeur.

Les corps semblent malades et déformés. L’action est souvent agressive avec menace ou domination renforçant la sensation de malaise qui jaillit dans chaque page.

Il est intéressant de voir la recherche graphique tant dans le style que le support. Actif depuis plus de trente ans, il est temps de faire connaissance avec ce grand monsieur ! Mais avec lui, c’est le monde du graphisme indépendant dans lequel vous risquez de tomber. Attention, c’est très addictif !

(Version lue TIMELESS Editions – Elles sont de sortie 106? 107?Elles Sont de Sortie 105? 106?Elles Sont de Sortie Reprints 97 et 66)

The Art Of Shintaro Kago

On a parlé de Shintaro Kago pour ses mangas. Il est aussi un grand dessinateur.

Shintaro Kago Art CouvEn bref, Kago est déjà délirant dans ses mangas aux histoires grotesques, crues et particulièrement sanguinolentes. C’est cependant dans ces planches contenues dans ce recueil qu’on y trouve toute la puissance de ses délires.

Avec un trait plein, sans aucune hésitation, et ses couleurs très retravaillées (merci photoshop), Kago montre son esprit visiblement habité de créatures éclatées ne pouvant contenir la furie qui les habite. Les crânes explosent et déversent leur contenu fétide, malade et pervers.

Ses portraits impressionnent par leur vivacité visuelle. L’oeil est sollicité fortement et le regard parcourent les multiples détails dont regorge chaque page.

Les défécations sont nombreuses, drôles et crues, tout comme les boyaux et la chair explosée. Tout y est très organique. On peut trouver l’ensemble trop vulgaire, mais ce sont bien là des œuvres qui marquent le spectateur.

(Version lue Timeless Edition)