Ombre & Lumière T6 de Parris Quinn

Il y avait bien longtemps qu’on avait pas parlé de Parris Quinn et de ses récits illustrés.

Parris Quinn Ombre lumiere T6 Couv

En bref, 3 histoires courtes sont au programme de ce volume. La 1ère porte sur un couple qui se filme et dont la femme adore les bites énormes. Le deuxième récit voit aussi un couple s’ouvrir où la femme soumise s’offre avec le plus grand des plaisirs. Enfin, la dernière est le rêve d’une femme qui se voit avec un pénis énorme et découvre son nouvel appendice.

Il y a quelque chose de fascinant à chaque Ombre & Lumière. Ce doit être ce mélange de planches exquises qui semblent réelles, tirées de photos ou de vidéos, et les textes souvent crus. Ces derniers offrent toute la chair exquise, le carburant délicat qui pousse l’érotisme et prolonge la pornographie visuelle des dessins.

La lecture est simple, fluide, parfaitement lisse. Le cadre est parfaitement maîtrisé par le lecteur. Ici, c’est presque vos voisins qui s’envoient en l’air. Ils se filment, font des jeux SM et prennent l’apéro avec vous dans la foulée. Alors oui, il y a un petit goût de porno amateur qui n’est pas pour déplaire, l’érotisme en BD étant souvent chic et bourgeois.

Véritables containers remplis de désir, de fantasmes et de luxure, Ombre & Lumière est une série qui mérite une large place dans le haut de votre bibliothèque. Néanmoins, sachez apprécier les textes qui peuvent rebuter certains.

– Keith ne voulait pas rater ça et fit un zoom avant : Jackie haletait, gémissait même, en travaillant la queue avec dévotion. En un éclair, le foutre jaillit en jets épais et lui remplit rapidement la bouche.

(Version lue DYNAMITE Collection Canicule – disponible aussi chez BD Adultes)

Ombre & Lumière 5 de Parris Quinn

On ne connait Parris Quinn pour sa série des Ombre et Lumière.

Parris Quinn Ombre et Lumiere 5 Couv

En bref, 2 confessions sont au programme. On peut les lire séparément mais ces histoires sont la suite de récits parus dans le tome précédent. On connait donc la suite de « la Voisine » et « La Plage ».

Dans la première, une jeune femme domine sa voisine plus âgée et l’humilie pour son bon plaisir. Et la seconde, une femme raconte à son mari sa dernière expérience en trio.

Que dire ? C’est le 3e article sur Quinn. C’est simple, Ombre & Lumière fait partie des titres que je présente aux néophytes curieux tout simplement.

Les albums ont tous la même qualité graphique et le ton de la confession reste en phase avec le réalisme des images. Graphiquement le lecteur en a pour son argent avec une pornographie torride. Il faut tout de même noter la pilosité très développée et les éjaculations faciales sur-dégoulinantes.

Certes, certains lui reprocheront d’être trop bavard, mais l’image n’est pas le seul stimulus. On reste sur des récits illustrés très bien maîtrisés et excitants.

– Posant la caméra, Johnnie fait rentrer son manche dans le seul trou disponible, le cul de Cynthia, et ils s’installent dans un rythme exalté de baise à trois. Quand il se retire et éjacule sur la raie de son cul, les filles ont subitement envie de se donner en spectacle. Il les filme en train de lécher son sperme et de se partager la croupe de Cynthia jusqu’à ce qu’elle jouisse.

(Version lue DYNAMITE Collection Canicule)

,

Ombre Et Lumière 3 & 4 de Parris Quinn

Le 1er tome a été chroniqué ici.

En bref, comme le premier recueil, Quinn nous raconte des histoires entre la Bande Dessinée et le roman illustré.

Si le tome 3 est dans la veine des 2 premiers, reprenant et continuant certaines histoires, il n’en est rien pour le suivant.

La grande particularité du tome 4 est d’être des confessions intimes de ses proches et ça rajoute un vrai piquant, une dimension plus réelle dans ces histoires. Elles n’es deviennent que meilleures.

Toujours avec un style graphique quasi photo réaliste avec un crayonné noir & blanc du meilleur style, l’auteur nous prouve dans chaque récit son amour pour les corps, les jeux de rôles, la domination et la soumission et la douce perversité complice des amants.

Au final, un recueil plus excitant que le premier (qui est loin d’être mauvais) avec un aspect assez psychologique, je trouve. L’association textes écrits et illustration a de beaux jours devant elle quand on voit le talent déployé ici.

– Sa bite attachée et gonflée est violacée, et plus dure qu’il ne l’a jamais sentie. Lécher son cul ne manque jamais de produire cet effet-là.

(Version lue Dynamite Editions Collection Canicule)

 

Ombre & Lumière 1+2 de Parris Quinn

Parris Quinn est un artiste tout à fait unique.

Parris Quinn Ombre et lumiere 1 et 2 CouvOmbre et Lumière est un recueil d’histoires courtes. Quinn fournit une forme de récit à la limite du récit illustré et de la Bande Dessinée. Donc difficile de résumer. Chaque histoire se concentre sur une femme et sa vie sexuelle.

On commence par un texte long pour planter le contexte, ce qu’elle fait, ce qu’elle aime, où elle va. Et on est vite dans le feu de l’action, le texte se faisant plus court au fur et à mesure, comme pour signifier que la parole n’est pas nécessaire tout le temps. Chaque case est muette et se présente avec une qualité très photo réaliste. Cela place la BD comme une sorte de roman photo très hard.

Le travail sur les cases est impressionnant. En effet chaque dessin est fait à partir de photos. Le rendu est fort, extrêmement proche du lecteur. On rentre dans l’histoire facilement de ce fait.

Ombre & Lumière est un bel ouvrage en noir et blanc qui laisse peu de mystère. Le lecteur est placé comme un voyeur et ne perdra pas une miette. Aucune trace d’humour, mais de l’amour, de la passion, un brin de folie aussi et pas mal de jeux de domination.

– Il fixe le prodigieux badigeon qu’il a fait, il l’entend ordonner : « Maintenant, lèche! Ne laisse rien! » Et, ce disant, elle tire sur sa laisse.

(Version lue DYNAMITE Editions Collection Canicule)