Degenerate Housewives 2 de Rebecca

On avait adoré le 1er volume. C’est avec plaisir qu’on traite le deuxième.

Rebecca Degenerate Housewives 2 Couv

En bref, nos 2 charmantes mères de famille ayant trouvé un équilibre dans leur vie, c’est-à-dire mères modèles le soir et lesbiennes dominatrices le jour, se mettent à rêver d’un voyage entre elles accompagnées de leur soumise. Pour le financer, elles tombent sur une annonce recherchant des strip-teaseuses amatrices. Elles décident d’y envoyer leur protégée.

Le premier tome était exclusivement lesbien, le second alterne les sexes hétéro, mais ne perd pas l’intensité des relations « entre filles » .

On y retrouve le même trait de Rebecca qui est toute entière à son délire. La série a un humour et un ton direct très appréciable. Cependant on commence à apercevoir les trames du récit. L’amour se glisse ponctuellement, tout en accentuant l’amoralité de certains moments. Lisez jusqu’au bout, vous comprendrez.

On attend la suite, on en veut plus ! Un soap porno qui ne se refuse rien et qui a la classe, c’est juste génial !

– C’est bien meilleur que n’importe lequel des spectacles scolaires que j’ai filmé… Melissa se donne à fond, comme Donald le faisait au premier temps de notre mariage. Elle farcit le troufignard de Jenny comme je farcis la dinde de Noël… C’est si beau ! 

(Version lue DYNAMITE – Collection Petits Pétards)

 

Degenerate Housewives de Rebecca

Rebecca est, à priori, une artiste américaine.

Rebecca Degenerate HouseWives T1 CouvEn bref, dans le Connecticut, Catherine se plaint à sa voisine de sa vie sans surprise et surtout sans sexe. Sa bonne amie lui prépare une surprise pour la dérider ou lui faire découvrir un nouveau monde. Elle est délaissée par son mari et bien sa copine-voisine va la transformer en soumise lesbienne.

Le titre évoque forcément les Desperate Housewives de la série. Mais ici, pas de drame de couple qui se sépare, on découvre la vie fantasmée de ces épouses le jour pendant que leur mari niais travaille.

Avec un ton débridé, Rebecca livre la version lesbienne uniquement de la série. Certes, on reste dans le cliché lesbien pour hommes. Mais c’est frais et drôle.

Sans avoir un style révolutionnaire, Rebecca suit la ligne de contemporains classiques efficace et léger.

Degenerate Housewives est, au final, une belle surprise sans prétentions, du divertissement pour adultes.

– A partir d’aujourd’hui, tu vas me faire le plaisir de jouir aussi par ce trou-là, compris?

(Version lue DYNAMITE Editions Collection Petits Pétards)