Sex Obsessions de Robert Crumb

Robert Crumb est un des dessinateurs par lequel la Bande Dessinée a gagné en maturité.
va-crumb_sex_obsessions-cover_49301

En bref, Dian Hanson compile planches, dessins et histoires courtes représentatives de la fantasmagorie dense de R. Crumb. On y retrouve ses personnages phares tels que Snoid ou ou Mr. Natural. Mais le personnage principal reste l’auteur, ses obsessions, ses freins, et comment il a appris à s’assumer.

Avertissement, le livre est intégralement en anglais et plutôt bavard ! Vous êtes prévenus !

On retient évidemment de Crumb son obsession pour la gent féminine, surtout pour les gabarits imposants, ses délires sodomites, sa passion pour la fellation, mais aussi une forme de domination et son fétichisme le poussant à chevaucher ses conquêtes. Ce que je garde en tête est son parcours en tant qu’homme, de l’adolescent boutonneux et frustré à la superstar du comics underground.

Il est angoissé et cela entraîne chez lui des réflexions qui partent dans tous les sens le rendant parfois difficile à suivre. Cela confère souvent un ton très psychanalytique à ses planches. Par l’humour, il prend de la distance par rapport à ses penchants, les exorcisant pour mieux les accepter.

Sa relation aux femmes est partagée entre la peur physique (il est maigre et elles sont massives) et la crainte de ses fantasmes qu’il décrit souvent comme une frénésie. Il souhaiterait en faire ses choses, tel qu’on le voit se masturber dans leur bouche, s’asseoir sur elles, etc.

Si les femmes vous angoissent, si vous n’assumez pas vos envies, Crumb vous apportera certainement des clés pour mieux vous assumer et ça ne manquera pas de vous faire rire !

– I was raised to be a christian, but somehow the devil got me. I don’t know how it happened. Lord help me !

(Version lue TASCHEN)

Bonheur #2

Les Editions La Rouquine nous gratifie en ce début d’année 2014 d’un nouveau numéro. ENFIN !

Bonheur 2 Couv

En bref, Le principe reste le même que le numéro 1, 32 pages pour 5 artistes.

Au programme, on a droit à David Sourdrille, Robert Crumb, Olivier Texier, Jean-Michel Bertoyas et enfin The Pit.

Les illustrations vous aideront à vous faire votre propre jugement, mais il est intéressant de voir les projections délirantes des auteurs. Sourdrille a ses rêves scatologiques, Crumb dévoile toujours plus ses pulsions, Texier nous place dans des sessions sordides. On en profite pour faire connaissance avec The Pit  et enfin Bertoyas qui ont un talent graphique étonnant.

L’ambiance de ces pages complètement rend hommage à un bouillonnement artistique tous azimuts. Et cette énergie passe dans ces illustrations. On en vient à en vouloir davantage.

Un joli cadeau de la part de La Rouquine !

(Version lue La Rouquine)

Fritz The Cat de Robert Crumb

Avec une oeuvre entière dédiée a ses obsessions et, donc, forcément liée au sexe, Crumb est un auteur qui a favorisé une émancipation du genre vers un propos autre que pornographique.

Robert Crumb Fritz The Cat CouvEn bref, Fritz est un étudiant, parfait échantillon de ses congénères des années 60. Il est séducteur, fainéant, vaguement révolutionnaire, profiteur, lâche, mysogine, manipulateur, accroc aux drogues, à l’alcool et au sexe. En somme, c’est un anti-héros détestable.

En s’inspirant des Funny Animals (Mickey Mouse et Donald Duck en sont les représentants les plus connus), Crumb croque ses contemporains et leurs traits de caractère.  L’époque est bénie avec la libération des mœurs et le mouvement hippie pour dénoncer les petits comportements.

Fritz, c’est aussi l’évolution d’un auteur depuis ses jeunes années à sa reconnaissance. Il tue son personnage en 1972, suite au long métrage qu’il répudie (1er film d’animation classé X). La progression du trait et du récit est toujours plaisant à découvrir.

Personnage le plus connu de Crumb, Fritz The Cat est aussi une pierre angulaire de la Bande Dessinée comme critique de la société avec un propos toujours aussi féroce.

– Ce que je me suis mis comme alcool, comme shit et comme baise… J’ai la trique rien que d’y penser, wow !

(Version lue Cornélius Collection Solange)

Parle-Moi d’Amour de Robert Crumb et Aline Kominsky

Pilier du comics underground, Crumb se livre beaucoup à travers ses albums sur ses obsessions, son quotidien et ses fantasmes.

En bref, Robert Crumb et sa femme, Aline Kominsky ont écrit à 4 mains les « Dirty Laundry Comics » (linge sale), parus depuis 1974. Chacun des protagonistes dessine son personnage et le décor est, en général, à la charge de Crumb.

Si le ton est plutôt prompt à la dérision et à l’humour, le couple exorcise ses démons en dévoilant son intimité. Véritable thérapie jubilatoire, aucun sujet n’est jugé tabou.

Les styles de Crumb et Aline sont très différents. On pourrait redouter du coup un manque de cohérence, mais ce n’est pas le cas, puisque c’est bien une représentation personnelle qui nous est rendue et l’émotion et/ou état d’esprit passe très bien avec une grande originalité.

Adulte et définitivement mature, la lecture de ce volume des aventures du couple Crumb et Kominsky est plus que recommandée. On envie l’honnêteté et la tendresse dans leur vie de couple.

– T’inquiète pas, j’aime ton corps… Je te garderai rien que pour ce cul !

(Version lue Denoël Graphic)

Mes Problèmes Avec Les Femmes de Robert Crumb

R. Crumb est un des auteurs clés des comics indépendants. Et donc quand il évoque ses problèmes avec la gente féminine, il ne pouvait que figurer sur ce site !

Crumb Problemes avec Les femmes CouvEn bref, en un recueil, les Editions Cornelius ont compilé une bonne partie des histoires de Crumb autour de sa femme, son obsession pour les mollets et ce qui le caractérise en tant qu’homme, son indétrônable envie de « posséder » le maximum de femmes.

Certes, l’érotisme n’est pas débordant sur ces pages, mais l’intérêt est bien là.  Son fétichisme avoué du mollet malgré qu’il prête à sourire est bien du même acabit que celui pour les bas résilles ou les pieds. Et c’est toute cette mécanique que déroulent Crumb et son cerveau en ébullition.

Il y a quelque chose d’universel chez Crumb qui fait que chacun des lecteurs s’y reconnaitra. Ca peut être sur une réflexion pendant l’acte ou un comportement. Il pourrait même être conseillé de le faire lire à certaines de vos connaissances.  En prime, vous avez l’humour de l’auteur!

On ne niera jamais l’effet célébrité et Crumb en a bien profité sans se cacher. Il a connu de la groupie et en a fait ce qu’il voulait, d’où des délires ou fantaisies sexuelles surprenantes.

A posséder,  à lire. Crumb est un auteur qu’on doit connaitre.

– J’en suis venu à la conclusion que certaines filles sont prêtes à tout accepter pour peu qu’elles vous aiment beaucoup !

(Version lue Cornélius Solange)