Songes T1 : Coraline de Terry Dodson et Denis-Pierre Filippi

Terry Dodson est un dessinateur américain qui a notamment travaillé avec Mark Millar. Denis-Pierre Filippi est un scénariste français.

En bref, Coraline, magnifique blonde, arrive dans une propriété énorme et luxueuse pour assurer le rôle de préceptrice auprès de Monsieur Vernère. Celui-ci a l’aspect d’un adolescent d’une dizaine d’années, mais est un inventeur de génie. Mais ce n’est qu’une des nombreuses surprises que Coraline va avoir. Chaque nuit, elle est assaillie par des rêves coquins. Un étrange mystère hante ce lieu.

Le lecteur est vite sous le charme divin de ces pages où couleurs et dessin sont tout juste somptueux.

L’ambiance Steam Punk (sorte d’univers dérivé de l’œuvre de Jules Verne) apporte le grain d’exotisme et le scénario qui laisse beaucoup d’interrogations est très bien maitrisé. Les rêves de Coraline sont ils liés à la réalité? Que cache M. Vernère dans son laboratoire? Pourquoi les petites culottes disparaissent elles chaque matin ?

Certes, la BD en elle-même est très soft. Coraline est l’argument sexy et c’est peut être là qu’on voit le passé comics de Dodson. Songes reste cependant une BD européenne, mais imprégnée de comics surtout sur le cadrage et la dynamique des pages.

Songes est un plaisir, une bien heureuse surprise. Mais 6 ans depuis la parution de ce tome, le lecteur attend toujours la suite…

– Enchantée, Undi. Moi, c’est Coraline. Excuse-moi si j’ai été un peu agressive, mais je n’ai pas l’habitude qu’on veuille me consommer !

(Version lue Les humanoïdes Associés disponible chez Averotix)