Sally Forth de Wallace Wood

Nous avons déjà parlé de Wallace Wood pour Fées en Folie.

Wallace Wood Sally Forth T1 CouvEn bref, Sally Forth fait partie d’une équipe de bras cassés de l’US Army. Elle est l’alibi sexuel du groupe où tous les autres sont spécialistes de leur art, mais ils sont tous surtout très bêtes. Les aventures de la compagnie ne sont pas tristes, commencent sur terre, partent dans l’espace et Sally les vit le plus souvent complètement nue.

Parues à l’origine dans des magazines destinés aux appelés, les histoires portent l’humour de leur époque et sont un mélange d’humour, d’aventures et de clichés sexy. Ce sont les grands jours du calembour et de l’humour potache. On peut reprocher la lourdeur du genre, mais on rit et on soupire devant le jeu de mot lourdingue. Tout comme Fées en Folie, il y a beaucoup de parodies, Flash Gordon, Buck Rogers et Tarzan, grands classiques de l’époque.

La lecture rappelle l’humour et l’aventure à la Elvifrance, quoique plus classe que les parutions équivalentes pour les troupes françaises. Mais ne nous trompons pas et c’est bien un précurseur du genre que nous tenons.

Amateurs d’humour un peu daté, jetez vous sur ces 2 tomes. Wally Wood semble se lâcher davantage sur le 2e volume avec Sally qui prend des poses de plus en plus osées et suggestives.

– Mince alors ! Il voulait vraiment me montrer une fusée !

(Version lue 2 tomes Editions Hors Collection  » j’aurais mieux fait de me taire » et  » Je ne suis pas celle que vous croyez »- épuisé)

Fées En Folie de Wallace Wood

Wallace Wood est un grand monsieur du comics. Il a beaucoup travaillé pour EC Comics (Contes de la Crypte, Blazing Battles, etc.) et aussi MAD.

Wallace Wood Fees En Folie CouvEn bref, Wallace Wood reprend les contes de fées les plus connus et les épicent avec humour et malice. Sont donc détournés : Alice, Hansel & Gretel, la Belle au Bois Dormant, Cendrillon, etc. Mais aussi, des mythes plus modernes comme Flash Gordon, même Conan le Barbare et Prince Valiant y font une apparition.

Les histoires sont courtes et ramenées à l’essentiel. On est ici pour se moquer gentillement et rire de ces icônes.

On peut reprocher à l’éditeur de l’époque d’avoir saboté le trait de Wood qui travaillait à l’encre et son trait est bien plus fin et profond que ne laisse paraitre cette BD. Cependant il ne faut pas bouder son plaisir.

Wood a collaboré pour toutes les maisons d’édition américaines et son œuvre a laissé beaucoup de traces dans le comics. Ses héritiers sont légion. Et ses « Fées en Folie » montrent sa maitrise totale.

– Mais quel grand garçon tu fais Hansel… Laisse-moi sentir ton muscle…

(Version lue Editions du Fromage – épuisé)