Exposition de Ignacio Noé

On a a parlé de Noé pour son « Accordeur« .

En bref, Gil Spam est un peintre de Pin-ups célèbre et fait l’objet d’une exposition de ses originaux. Un de ses fans, Martin, fait sa rencontre sur place, mais surtout celle de sa petite fille, Ana, qui fait office d’infirmière et porte parole à l’artiste, diminué après un infarctus. C’est l’occasion de découvrir les toiles du maître.

Gil Spam est évidemment un artiste fictif. Noé rend ici hommage au « good girl art » et aux artistes renommés comme Gil Elvgren. Il en profite aussi pour pimenter le récit en évoquant l’histoire épicée de Ana, mais surtout le « processus  » créatif derrière chaque tableau.

On s’amuse à voir la différence entre l’interprétation du spectateur et la vision de l’auteur. Certes, tout y est assez terre à terre, mais terriblement jubilatoire et drôle.

Le trait de Noé est explosif pour la rétine, magnifique sur tous les points et ses couleurs juste parfaites. L’album est tout de même très hard, mais est à recommander à tous pour ses nombreuses qualités.

– Saisi par l’excitation, je lui ai planté une carotte dans le cul.

(Version lue Dynamite Editions collection Canicule)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *