Giovannissima Tome 4 de Giovanna Casotto

Giovanna Casotto est la reine-mère de la bande dessinée fétichiste italienne.

En bref, 9 histoires courtes sont au menu de de cet énième recueil des œuvres de la reine du fétichisme du pied et de la pin-up. La dessinatrice se met en scène, incarnant tour à tour une femme en manque d’amour, une épouse délaissée ou en core une tueuse et une voleuse habile…

Ça faisait un moment que je n’avais pas remis le nez entre les pages de la brune touffue. Ce fut comme retrouver une ancienne maîtresse, un parfum enivrant, une étreinte nostalgique. Les histoires sont plutôt bonnes et restent dans cette pornographie fétichiste et pleine de poses impudiques, mais relativement consensuelle.

Affichant toujours autant son amour immodéré des dessous sophistiqués, l’artiste nous donne son corps en partage, dans une volonté exhibitionniste franche et délicieusement indécente. Quand il s’agit de dévoiler davantage, la dame écarte les cuisses et n’hésite pas à se masturber. Et elle fonce vite sur la proie de l’histoire, toujours un peu cliché d’ailleurs, pour une scène chaude et sans retenue.

La recette est bien connue, avec ces petites touches de bondage, et peut lasser. Mais les amateurs en auront pour leur plaisir !

Pour le plaisir des yeux, je vous invite très fortement à aller voir les aquarelles magnifiques que Giovanna Casotto produit !

– Et là, pour conclure ce premier acte, je veux que tu me prennes sur le bureau…

(Version lue DYNAMITE – Collection Canicule)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.