Histoire d’O de Guido Crepax

2e album lu de Guido Crepax. (voir Emmanuelle)

Histoire d’O est l’adaptation du livre de Pauline Réage, chef d’oeuvre de la littérature érotique et sadomasochiste plus particulièrement.

En bref, O. est une jeune femme parisienne libérée qui découvre l’univers sadomasochiste au travers de sa passion pour un homme. L’histoire se déroule en 2 parties distinctes : son initiation et une histoire quelques temps plus tard.

Crepax, comme pour Emmanuelle, fait un travail remarquable. Les scènes de domination qu’elle subit sont d’un réalisme pervers. Le fouet et les cravaches claquent, les regards s’alourdissent et espèrent. C’est un monde cruel et plein d’amour qu’il nous montre.

J’ai une nette préférence pour la première partie que j’ai trouvée particulièrement difficile pour les nerfs et délicieuse dans l’abandon et la confiance que ce genre de pratiques semblent imposer (selon moi). On est à des kilomètres du travail de John Willie. Ici peu de naïveté ou de candeur dans les personnages, beaucoup de calculs pour la protagoniste.

La seconde partie du récit couvre une histoire post initiatique. C’est le point faible de l’histoire. O., devenue sorte de maîtresse reconnue de tous, se fait « espionne » et manipulatrice. On peut penser ces 2 phases dans le récit sont les pendants sadomasochistes. Et donc que la 2e partie est la phase sadique. Je préfère y voir l’image de la femme forte que les années 60 ont amenée (avec notamment Emmanuelle que Crepax a aussi dessinée).

On retrouve d’ailleurs la même force dans le dessin et le traitement de la page et de son cadre. J’insiste beaucoup sur la qualité des jeux de regards de ses personnages. Son dessin des corps longilignes est troublant dans les poses. Tout l’abandon et la force des scènes sont parfois d’une brutalité sans fard.

Un récit, donc, à ne pas mettre entre toutes les mains. Mais une vraie émotion.

– Ne crois pas que tu sois libre maintenant, même si tu es libre de ne plus m’aimer et de me quitter immédiatement… SI TU M’AIMES, TU N’AS PLUS AUCUNE LIBERTE !

(Version lue Delcourt Erotix)

2 commentaires sur “Histoire d’O de Guido Crepax

  1. Heu !! C’est Pauline Réage, pas Réal. Cet album est aussi un des rares que je n’ai pas encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *