Intégrale Anita de Guido Crepax

La sortie de l’intégrale Anita par Delcourt est l’occasion ultime de revenir sur ce monument de la Bande Dessinée érotique.

Guido Crepax Integrale Anita CouvEn bref, cette intégrale réunit les 4 albums dont Anita est l’héroïne. Les 3 premiers ont été chroniqués plus tôt : Anita, Hello Anita et Anita en direct. Intéressons nous donc à l’inédit Anita en Couleurs dont c’est la première publication française.

Anita est nue devant sa télé, bien décidée à profiter des programmes de la centaine de chaînes à sa disposition. Les héros de tout ce qu’elle regarde viennent la harceler, la taquiner, la toucher. Et c’est bientôt le chaos…

Un titre de Crepax, c’est souvent une épreuve surtout dans ses projets personnels, Valentina et Anita. Ces titres réunissent tout le talent de mise en page, mais surtout proposent des œuvres uniques qui ne se prêtent qu’au format de la Bande Dessinée. Le résultat est souvent une BD un peu compliquée à lire, mais tout à fait unique. L’expérience que propose Crepax, vous ne la trouverez nulle part ailleurs.

Les corps sont longilignes, tendus. La volupté transpire dans chaque planche. La séance de masturbation de l’héroïne est enivrante. Le lecteur partage ses fantaisies au fur et à mesure qu’elle appuie sur sa télécommande.

On peut sentir le délire psychédélique dans Anita. Le trip sous acide est certainement ce qu’il y a de plus proche. L’héroïne fantasme, délire et hallucine. Où est la réalité ? Mais la réponse d’Anita n’est elle pas de s’en fiche et de vivre sa fantaisie ?

Pur produit de son temps, l’intégrale Anita est aussi l’occasion pour Crepax de livrer son regard sur son époque, la technologie, mais aussi livrer son inspiration et rendre des hommages (voire des placements de ses propres productions, cf Dracula). Un bijou que les collectionneurs chériront longtemps !

– Ferrari, Williams, Alfa Roméo, Mc Laren, Béatrice, Minardi, ne donnent pas le bonheur …

– Je le sais… Je le sais, Amanda… Je n’étais à la recherche que d’un plaisir passager… Mais tu dois me ramener Johnny… Il sait me toucher de façon si irrésistible ! Oh… OH !!

(Version lue Delcourt Erotix) (planches issues de Anita 1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *