La Perfection Chrétienne de Georges Pichard

Nous avons évoqué Pichard à de nombreuses reprises, pas assez…

En bref, en s’appuyant sur des cantiques ou des représentations bibliques, Pichard détourne ou plutôt passe les sermons à la moulinette. Il en ressort une série de planches inédites à ce jour, où la passion chrétienne prend un tout autre sens.

L’ouvrage est intelligent et décontenancera beaucoup de lecteurs avides de sensations, certes présentes dans ses pages. La connotation religieuse omniprésente refroidira la plupart. Les derniers savoureront un moment purement transgressif, avec un niveau de perversion rare.

Certes, la représentation est essentiellement axée sur la torture ou l’entrave de jeunes femmes. C’est surtout la douleur et la dévotion physiques et mentales qui placent le rapport religieux du dévot en rapport sadomasochiste ultime.

Et le trait de Pichard est certainement le seul qui permet cette transfiguration.

Si vous connaissez la religion chrétienne et qu’une oeuvre adulte ambitieuse ne vous effraie pas, procurez-vous cet album de toute urgence !

– On n’exige pas de vous maintenant que vous désiriez les injures et les affronts, ni que vous les recherchiez avec ardeur, ou que vous les receviez avec joie. C’est un degré de perfection encore trop difficile et trop élevé pour vous, on demande seulement que vous soyez dans la disposition de souffrir patiemment.

(Version lue Glénat)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *