Le Déclic de Milo Manara

Milo Manara est certainement le plus connu de tous les auteurs de BD érotiques. Son dessin est un hommage vibrant à la féminité.

LE DECLIC INTEGRALE N&B NE.indd.pdfLe Déclic est la série par laquelle je l’ai découvert adolescent. Et les émois provoqués sont encore des souvenirs vifs en moi. Les courbes et l’indécence de son héroïne, Claudia Christiani, restent l’élément central de cette « saga » qui s’étale sur 4 tomes et est réunie en une intégrale. En bref, c’est l’histoire d’une femme bourgeoise plus que guindée dont les désirs sont contrôlés par une télécommande qu’elle ne maîtrise pas bien entendu.

Sur les 4 volumes, l’histoire est inégale. Autant les 2 premiers sont très bons poussant la « pauvre » Claudia dans des situations très coquasses dans un crescendo assez hallucinant, mais restant dans le domaine de l’érotisme. Autant le 3e laisse un goût amer avec son histoire de secte amazonienne totalement excentrique. Enfin le dernier revient sur les bases, mais n’arrive pas à l’intensité des premiers tomes. Le tout reste quand même de très bonne facture et d’un niveau assez rare.

Le pitch de base repose essentiellement sur la femme BCBG qui se révèle volcanique. Le fantasme macho par excellence. De plus, la boite et sa fonction fantastique du contrôle total du désir féminin est bel et bien l’objet que voudrait posséder tout homme pour assouvir son fantasme de domination. On peut remarquer que les hommes (à une exception près) sont tous laids et et les femmes magnifiques écrasantes de beauté, la boite permettant ainsi de rétablir l’équilibre.

Il y a un vrai rapport voyeur/exhibitionniste. De l’héroïne se dévoilant impudique et pleine de désirs, comme dans le 1er tome et la scène de la bougie par exemple ou le lecteur assistant à la fellation et sodomie « forcées » dans le cinéma face à un mari complètement démuni ou encore la scène cruelle de fouet du 2e tome. Le lecteur la plaint comme il la désire à son tour. Cette femme existe t’elle?

C’est un véritable hommage. Manara magnifie sur chaque dessin la femme dans son relâchement le plus total. Chaque pose est d’une virtuosité et enivre le lecteur qui en redemande. Malgré la qualité en dessous des derniers tomes, tout se lit avec plaisir.

Comme souvent chez Manara, il y a deux invités de marque, deux incarnations de l’homme, deux sosies : James Dean et Marlon Brando (période hamburger). Mais aussi il reprend le personnage de Miel du « Parfum de l’Invisible » et son apparition ne laisse pas indifférent !

(Version lue Intégrale en Noir et Blanc Edition Drugstore-Glénat)

2 commentaires sur “Le Déclic de Milo Manara

  1. J’avais découvert Manara et, le déclic lorsque j’étais abonné à l’écho des savanes et, du coup, j’avais acheté les 4 tomes au fur et à mesure de leur publication.
    Comme Drugstore a réédité le déclic en couleur, j’ai aussi acheté les 4 tomes mais, je préfère nettement les couleurs des publications anglaises et italiennes que j’ai récupéré sur le web.

  2. L’Echo Des Savanes a publié des nombreux bons artistes.
    Je ne connais pas toutes les versions publiées
    Par contre, pas de scans non officiels ici stp !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *