Les Femmes de Leone Frollo

Frollo est un dessinateur vénitien, auteur de classiques tels que Casino et Mona Street.

En bref, il fallait bien un artbook reprenant l’art de Leone Frollo. Le recueil d’illustrations est en couleurs, ce qui n’est pas le cas de ses albums.

On ne peut pas nier la variété des femmes qui sortent des crayons et pinceaux du « Maître du Rialto ». Tantôt fines et élancées, puis plantureuses, ses filles ont toutes une touche d’élégance indéniable avec des coiffures impeccables, des sous-vêtements affriolants dans des poses suggestives et naturelles.

Ce qu’on peut lui reprocher, c’est tout de même de faire de l’érotisme à papa. Malgré un amour sans borne pour la femme, son corps et toute l’énergie qu’elle dégage, le tout est extrêmement classique et bourgeois.

Ses femmes sont chics, voyez comme il les habille pour mieux les dévoiler. Elles sont charmeuses, peu de dessinateurs peuvent créer cette étincelle dans le regard. On se sent observé. Quand les yeux sont fermés, c’est pour mieux être relâchée dans l’abandon. Chaque dessin amène une situation que chacun peut comprendre et s’approprier.

Et le bougre a un talent rare pour, en quelques lignes, provoquer une réelle émotion, un émoi rare qui flatte l’œil, titille le cervelet et agite le pantalon. Une sensualité sophistiquée et chic qui ne laisse jamais indifférent !

(Version lue Lo Scarabeo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *