Lydia, Soubrette de Luxe de W.G. Colber

W.G. Colber est un des alias de Robert Hugues. Il a signé sous les pseudonymes de Mancini ou encore Trébor. C’est un des auteurs français les plus prolifiques dans le genre.

lydia-soubrette--de-luxe-t-4-couvJ’ai lu le tome 4.

En bref, Lydia est une petite main dans un hôtel de luxe. Elle fait les chambres, guident les clients, etc. en compagnie d’Anna, une collègue très spéciale. On ne sait pas très bien ce qu’il y a dans cet hôtel de si spécial, mais chaque client et employé est pris d’une envie subite de se mettre à poil et de se taper le premier être humain qui bouge.

Dans cet épisode, l’intrigue tourne autour de vols au sein de l’établissement. L’enquête va être approfondie…

Ici la « soubrette » surprend toujours les clients en plein acte et vient leur donner un coup de main ou de rein. C’est très peu subtil et non efficace. En fait c’est comme le « Club Des 5 » de la BD érotique. On y croit pas, c’est gnangnan et faussement pervers. Il faut le dire, on s’ennuie ferme. Le dessin n’aide pas.

On nous place dans un contexte de films X des années 80 (la même époque de l’édition). Donc Colber a scénarisé ses scènes chaudes et y a placé des perles de dialogues insipides qui rendent le tout très enfantin et dénué d’humour.

– Hum ! Je vois déjà ton périscope qui fait surface. Ha! Ha!

(Version lue Bédé Adult’ – Bandes dessinées pour adultes – épuisé)

3 commentaires sur “Lydia, Soubrette de Luxe de W.G. Colber

  1. Heu !! Encore une petite faute : C’est Mancini et, il dessine toujours malgré ses 80 ans passé…
    Si tu commandes ses derniers albums chez l’éditeur Ange, tu as même droit à une dédicace.
    En fait, quand il signe Colber, c’est des histoires de filles, Mancini, c’est historique et Trébor, de la science fiction, d’après ceux que j’ai et, que j’ai lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *