Sade L’aigle, Mademoiselle… de Griffo et Jean Dufaux

Griffo au dessin et Jean Dufaux au scénario ont travaillé ensemble sur la série Giacomo C et Samba Bugatti.

Griffo Dufaux Sade L'aigle Mademoiselle CouvEn bref, dans une pièce de théâtre étrange, une compagnie propose une adaptation de la vie du Marquis de Sade.

Si la base du récit s’appuie sur une vérité historique, il s’agit néanmoins d’une vision de l’époque et de la psychologie du « Divin Marquis ». Présenté sous les traits de Gérard Depardieu, celui-ci est enfermé à la Bastille et élabore une conspiration avec des troublantes collaborations.

Le personnage est torturé, en proie à des hallucinations et à une paranoïa galopante. Si le scénario est habile afin d’éviter les foudres des connaisseurs, on est un peu dans le flou sur la vérité dans ces pages.

Malgré tout, la lecture est agréable, très soft avec quelques suggestions coquines, très éloignées des écrits connus de Sade. Et le dessin très classique avec ces couleurs impeccables fonctionne bien.

Sans être un ouvrage de référence, on apprécie le regard sur la vie de l’auteur.

– Qu’ils sont doux les plaisirs de l’imagination ! Toute la terre est à nous, pas une seule créature ne nous résiste…

(Version lue Glénat)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *