E & T Raven Franco-Belge

Amabilia T2 de E.T. Raven

Raven Amabilia T2 Couv

Après un premier tome assez convaincant, Amabilia continue avec son ton pornochic…

En bref, Iris et Simon se retrouvent et vivent leur passion sexuelle, mais aussi amoureuse. Le quotidien fait son travail sur leur couple… Quant à Charlotte, la meilleure amie de Simon, elle vit sa recherche de partenaire lesbienne entre déception et revanche dominatrice…

Le premier tome donnait dans le pornochic, les soirées fastes et la passion dévorante entre amants. Le second, lui, s’attarde sur l’après. Une fois que le couple est “fait”, le titre nous montre comment l’amour peut évoluer et comment la passion s’assagit. Du coup, on se retrouve avec une histoire qui souffle le chaud et le froid.

Le début est tonitruant, mais néanmoins marqué par la solennité d’Iris, consciente de son engagement. Le trouble entre les amants est perceptible. Ils doivent s’avouer leur amour pour avancer et, ici, faire l’amour passionnément. Ensuite, leur relation prend une autre tournure après quelques années communes. Et malheureusement l’hypocrisie et la tromperie font surface. La vision des auteurs semble pessimiste sur l’avenir du couple.

Charlotte, elle, vit une déception forte et évolue en dominatrice lesbienne blessée et revancharde. Elle inflige sa douleur à ses partenaires dans des scènes lesbiennes SM, où la sensualité est clairement en retrait.

Et il y a le personnage de la Danseuse Folle. Elle intervient comme un personnage détaché des autres, mais autour duquel chaque personnage gravite et est finalement attiré. La relation entre Iris et la Danseuse, propriétaire d’un lieu de débauches raffinées, se révèle troublante et s’amplifie insidieusement tout le long de l’album.

Amabilia, le chaud et le froid…

On ressent que le récit se veut excitant pour le lecteur, mais qu’il veut aussi l’amener à réfléchir sa propre vision du sexe et de l’amour. Quelle est la place de la passion dans le couple ? Comment l’entretenir, voire même peut-elle durer ? Donc on oscille entre scènes chaudes et “dramas” au ton un peu soap, ce qui peut lasser. Le mélange est assez original dans la BD adulte.

Amabilia, selon moi, questionne la place des sentiments dans une relation sexuelle. Le lieu libertin de la Danseuse Folle cristallise cette question. On s’y rapproche forcément et on y éprouve des émotions fortes qui, finalement, semblent heurter les personnages. Je n’en dis pas davantage…

Le trait de Raven reste très propre et c’est une vraie force pour le titre. C’est classe et vraiment beau. Le noir et blanc est très profond avec ses réhausses de couleurs qui focalise toute l’attention du lecteur.

Pour conclure, Amabilia T2 enfonce le clou et confirme son statut de classique instantané de la BD érotique. Malgré cela, le ton peut déplaire aux amateurs de scènes hardcore. On attend la suite pour suivre les aventuriers de l’amour que sont Iris et Simon…

– Tu es fougueux, Simon ! Je sens ta queue taper au fond de moi.

(Version lue DYNAMITE Collection Outrage)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.