Italie Nik Guerra

Magenta, Détective Dépravée de Nik Guerra et Celestino Pes

Celestino Pes Nik Guerra Magenta Detective Depravee Couv

Nik Guerra est un dessinateur italien contemporain. Il a été publié en France dans une revue pour son personnage, Magenta. Celestino Pes assure le scénario de ses histoires. Celui-ci a collaboré aussi avec Baldazzini.

En bref, Magenta et Lucrèce forment le duo des Shocking Stockings, une agence de détectives privées. Mais rassurez-vous, on s’en contre fout, les auteurs aussi. Et le ton est donné dès les premières pages. Il n’y a pas d’histoire, juste un prétexte pour ravir le lecteur.

Le duo de choc se prête à tout. Magenta est dominatrice, autant que Lucrèce est godiche. Elles rivalisent toutes les deux dans leurs tenues affriolantes composées de tout l’attirail habituel (bas nylons, porte jarretelles, etc.). C’est l’un des points forts, un hommage vibrant (et revendiqué par les auteurs) aux grands noms de la BD érotique tel que Bill Ward et leurs compatriotes italiens. On en retrouve la gouaille et le goût pour la démesure.

Et mes pieds, tu les aimes mes pieds ?

Au cours de ces récits très peu pudiques, nos détectives vont sauver La Joconde et une équipe de football, combattre leur Némésis, la belle Kro d’Hamburg, être suivies par Le Faucon et enfin éduquer leurs neveux. L’accent est très porté sur le fétiche des pieds, du nylon et des paires de fesses dodues. Vous remarquerez qu’elles passent leur temps de dos, leur meilleur profil?

Le ton est à la rigolade et la légèreté. Il y a des jeux de mots vaseux à toutes les pages et ils vous arracheront des sourires. Le dessin, tout en rendant hommage aux ainés, tire vers la parodie. Mais rien de grave, le récit n’est pas sérieux. On cherche un moment de détente décomplexé et l’objectif est atteint, haut la main.

Offrez-vous ce moment doux et hard. Magenta, la femme forte, vous fera oublier bien des soucis.

Lèche mon pied, paillasson !

– M-M-Mais pourquoi?

– Sans raison. Ca m’amuse.

(Version lue Delcourt Erotix)

6 commentaires

  1. Super sympa comme blog !

  2. bderotique a dit :

    Merci ! 🙂

  3. Man Ray a dit :

    J’ai feuilleté l’album à la librairie La Musardine pour voir et, ça a l’air d’être de l’inédit car j’ai déjà les 3 albums de la collection Petits Pétard de la Musardine et, je n’ai pas retrouvé ces épisodes.

  4. […] le dessinateur des « Casahoward« ,  et Pes, le scénariste de « Magenta« ? On pouvait s’attendre à un monstre oscillant entre comédie et personnages […]

  5. Snif, Delcourt devait m’envoyer ce volume et je ne l’ai pas reçu 🙁

  6. bderotique a dit :

    Dommage, c’est vraiment excellent! (Et Delcourt me snobe)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.