Franco-Belge Régis Loisel

Troubles Fêtes de Régis Loisel et Rose Le Guirec

Loisel Troubles Fetes Couverture

Loisel est le dessinateur de la Quête de l’Oiseau du Temps et de A la Recherche de Peter Pan, monuments de la Bande Dessinée franco-belge. Rose Le Guirec est le pseudonyme de son épouse.

En bref, Troubles Fêtes c’est 3 histoires courtes écrites par Rose et illustrées par Loisel. La première évoque les amours destructeurs d’une fée avec un centaure. La seconde évoque les chaudes histoires d’Ainoque et des servantes. Et enfin, la dernière histoire se situe à Venise pendant le carnaval.

Alors, si vous êtes comme moi, Pélisse, le personnage principal de la Quête de l’Oiseau du Temps, a participé à la découverte de l’érotisme dessiné. Elle dégageait énormément de sensualité à travers de sa naïveté et de sa simplicité.

Donc, en ouvrant Troubles Fêtes, le premier récit “l’Offrande” tient place dans un univers fantastique qui parait familier, le personnage féminin participe à cet air de déjà-vu. Le lecteur est donc prêt à profiter pleinement des écrits de Rose Le Guirec. Ceux-ci enchanteront les amateurs de grandes phrases un brin pompeuses avec un vocabulaire désuet ou théâtral. Cependant, le mariage écrit-dessin est parfaitement cohérent et divertissant.

Le dessin est forcément au niveau. Il n’y a pas de déception, bien que le côté très cru puisse “choquer” les fans du dessinateur. On retrouve les personnages avec leurs rondeurs si caractéristiques, mais aussi ces couleurs magnifiques. Notez bien que, malgré le rendu BD de certaines planches, le titre joue la carte du récit illustré ou encore l’alternance entre écrit et planches muettes.

Troubles Fêtes est définitivement pour un public averti…

Sur les 3 histoires, je retiens davantage les 2 dernières qui lorgnent franchement vers la pornographie. On va de l’élan impulsif et un brin romanesque d’Ainoque au sexe exhibitionniste partouzeur et pervers de “la Cérémonie”. Ces récits vont émouvoir même les plus habitués aux situations extrêmes.

Pour finir, j’ai bien apprécié ce moment, qui sonne finalement comme une nostalgie qu’on piétine. Si vous étiez fleur bleue avec Pélisse, Troubles Fêtes vous rappellera que la vie propose des activités qui font vibrer et battre le cœur encore plus vite…

– Eh quoi, tu bandes, Benêt ? Petit pourceau, je croquerais bien tes pommes si je n’étais pas déjà prise !

(Version lue Les Humanoïdes Associés)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.