Callipyge de Namio Harukawa

Namio Harukawa est un artiste japonais ultra-spécialisé.

En bref, Callipyge est un recueil de 32 pages en grand format reprenant une partie du travail de l’artiste. L’obsession de celui-ci pour les femmes fortes (dans tous les sens du terme) s’asseyant sur le visage d’homme constitue le fil rouge de ces œuvres.

Les femmes d’Harukawa sont bourgeoises, policières, infirmières ou en costume traditionnel ou de lycéennes. Elles fument et boivent, mais surtout dominent la gente masculine. Elles semblent le plus souvent froides, vaguement extatiques ou détachées.

Ces maitresses exercent leur autorité soit par bondage, soit en transformant l’homme en mobilier humain. Leurs fesses énormes et rondes, leur poitrine opulente et leurs dimensions dans chaque planche font qu’elles dominent même le spectateur.

Si l’aspect graphique traduit un phantasme et une soumission évidente, on peut y voir aussi un retournement des codes « traditionnels » de la pornographie où la femme est réduite à un objet sexuel et des esclaves.

(Version lue United Dead Artists)

Un commentaire sur “Callipyge de Namio Harukawa

  1. Pingback: Maxi Cula de Namio Harukawa | BDérotique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *