Femmes Envoûtées de Magnus

Avec Magnus, on n’est jamais déçu. « Slogan non officiel »

Magnus Femmes Envoutees CouvEn bref, Magnus adapte des contes chinois, entre fables morales, voire philosophiques et histoires amoureuses.

L’album est dans la lignée des 110 Pilules, qui reste l’oeuvre la plus reconnue de l’auteur. Néanmoins, en terme d’érotisme graphique, il est un ton en-dessous. Mais ici, le propos ne vise pas l’excitation, mais une restitution adulte soft des récits. Continuer la lecture de « Femmes Envoûtées de Magnus »

Nécron de Magnus

On a déjà parlé de Magnus pour les 110 Pilules, mais aussi pour les contes coquins.

Magnus Necron T1 CouvEn bref, Frieda Boher est une scientifique nécrophile. En secret et à partir de parties de corps dérobées, elle fabrique Nécron, destiné à la satisfaire et à devenir son homme de main.

Continuer la lecture de « Nécron de Magnus »

L’Internat Féminin et Autres Contes Coquins de Magnus

Nous avons déjà parlé de Magnus pour sa BD la plus connue, les 110 pilules.

Magnus Internaat féminin CouvEn bref, Delcourt compile 4 récits courts de Magnus. Ces histoires représentent l’univers dans lequel l’auteur évoluait, des histoires mêlant horreur, sexe et suspense. Tour à tour, Magnus nous plonge dans la Fantasy (Dix Chevaliers pour un Magicien, Le Crâne vivant) et  l’horreur et le thriller (Minuit de Mort et l’Internat Féminin).

Continuer la lecture de « L’Internat Féminin et Autres Contes Coquins de Magnus »

Les 110 Pilules de Magnus

Magnus est un autre maestro italien. Son vrai nom est Roberto Raviola. Il a, entre autres, participé à Satanik (Demoniak en VF), une sorte de mensuel violent et sexué dans les années 60. Sa série la plus longue est Nécron qui fera certainement l’objet d’un futur billet ici.

110 PILULES C1C4.inddLes 110 Pilules est paru en France en 1986 pour la première fois.

En bref, dans une campagne chinoise, un riche propriétaire découvre le « Viagra » de l’époque, une belle manière de satisfaire ses nombreuses épouses et bien d’autres.

Continuer la lecture de « Les 110 Pilules de Magnus »