Filles Perdues de Melinda Gebbie et Alan Moore

Scénariste star de comics (Promethea, Swamp Thing, etc.), Alan Moore a contribué à ce livre avec sa femme Melinda Gebbie.

En bref, Alice, Wendy et Dorothy, respectivement héroïnes de Alice au pays des Merveilles, Peter Pan et Le Magicien d’Oz, ont bien grandi. La blonde, la brune et la rousse dévoilent leur parcours amoureux de femmes épanouies.

Que sont devenus les tendres portraits de jeunes filles de bonne famille des contes modernes? Moore et Gebbie donnent leur version de l’après conte quand l’âge et les corps sont devenus matures.

Le projet est ambitieux. Malheureusement on s’ennuie ferme devant tant de manières. Si le langage symbolique de Moore s’accorde formidablement dans ses comics, ici, c’est laborieux. Le dessin de Gebbie est tout simplement unique. Son trait est proche de certaines estampes du début du siècle et ses couleurs sont audacieuses, avec l’usage du pastel.

On sent l’influence de Moore dans chaque page et le génie n’est jamais loin. La lecture est exigeante et beaucoup seront aussi perdus que ces filles. (Pardon, c’était facile.)

– Dieu, non! Je suis plus mouillée qu’un pique-nique baptiste !

(Version lue Delcourt)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *