Madame de Jack-Henry Hopper

Jack-Henry Hopper est le pseudonyme de Jaques Géron.

Jack Henry Hopper Madame Couv

En bref, Madame est dominatrice professionnelle et reçoit ses clients dans ses appartements. Un jour, sa fille de 16 ans la surprend et réclame d’être initiée à son tour.

On découvre les joies de la domination sur une clientèle huppée, appréciant l’humiliation et la douleur. Parfois, cela fonctionne selon ses « points faibles », mais aussi cela tombe dans le rire gras. C’est le prix d’une BD qui veut en donner pour son argent.

Le ton est débridé,avec une vraie violence des images et des sévices , mais aussi le trait de Hopper. Ses femmes se ressemblent un peu toutes, mais restent pleines de formes et ont ce petit truc qui les rendent désirables.

On ne peut reprocher que la caricature de donjon grand format et ultra-bourgeois avec fantasmes de puissants magnats recherchant l’humiliation, la douleur et à se faire enculer ou pisser dessus. Il y a aussi à ses maîtresses qui, finalement, ne résistent pas à leurs pulsions et se masturbent frénétiquement.

3 tomes sont réunis dans cette intégrale qui ravira les amateurs de pornographie dessinée des années 90.

– Maîtresse… Encule-moi… J’en veux un gros dans mon cul de général !

(Version lue DYNAMITE Collection Outrage King Size)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *