Casino de Leone Frollo

Tout comme dans le cinéma, les italiens ont eu leur âge d’or. Leone Frollo est un de ses artisans de l’exploitation qui, flairant les bonnes affaires, a tour à tour, fait du western, mais aussi de l’érotisme.

Leone Frollo Casino 1 CouvEn bref, Casino est une série de récits ayant pour cadre une maison close parisienne au début du 20e siècle. On est dans la Belle Epoque, une période fantasmée, dans un cadre propre à évoquer tous les délires. et c’est le cas. Triolisme, domination, scatophilie et même inceste sont évoqués dans une bonne humeur et un grand naturel.

Les récits sont légers et agréables à lire. Certains passages sont même comiques, voire ridicules. Comme quoi, il est possible de mélanger la comédie et l’érotisme. Il n’y a aucune continuité dans les enchaînements d’histoires. Le lecteur est tantôt placé dans le regard de Madame Georgette, tantôt dans l’œil d’une petite mouche indiscrète. Le « One Two Two », le nom de l’établissement, est le lieu de toutes les satisfactions et chaque lecteur y trouvera son compte.

Le dessin est très maîtrisé, bien que classique. On n’est pas loin du fumetti, l’école où Frollo a exercé. Le style de Frollo est reconnaissable, il dévoile sans pudeur tous les excès et actes des clients et la grande conscience professionnelle de ces dames. Un point positif est la variété des femmes présentées, elles sont rondes, fines, blondes, brunes, etc. Elles ont, de plus, leur spécialité et certaines sont étonnantes! Leone Frollo Casino 2 Couv

Cependant, on est dans un genre plus proche de la pornographie bon enfant que dans l’essai érotique. Ici, on aime les situations, on ne magnifie rien, on dévoile, on montre. C’est une véritable succession de scènes qui peut laisser perplexe. Mais le tout reste sympathique, mais peut être un peu réducteur. De là, à voir une ode aux travailleuses du sexe, c’est un pas que je ne fais pas. La situation, le lieu, les personnages sont fantasmés.

Une image d’Epinal d’un lupanar de luxe en gros.

– Rien à faire ! Le seul et unique échec de ma carrière de pute !

(Version lue Delcourt Erotix 5 tomes)

(MAJ 25/01/2012 : à l’occasion de la sortie du 3e volume)

3 commentaires sur “Casino de Leone Frollo

  1. Dans les séries dessinées par Frollo, celle que je préfère est Mona Street où la belle Mona joue souvent les ingénues pour voir jusqu’où les protagonistes iront…

  2. Pingback: Mona Street 1 et 2 de Leone Frollo « bderotique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *