Chantages T2 de Ardem

Ardem est certainement l’auteur français le plus extrêmement pornographique.

Ardem Chantages T2 CouvEn bref, Héléna subit le chantage de collègues et doit ne rien refuser à ces maîtres chanteurs. C’est au tour de sa fille Léa d’avoir à subir le même sort par le fils du patron. Et il sera tout aussi inventif, cruel et sadique que son aîné.

Toujours dans le même style graphique réaliste et sale, Ardem malmène ses personnages féminins les livrant complètement aux plus bas instincts masculins. Le lecteur trinque entre écœurement et fascination.

Si il y a bien une devise qui caractérise le travail d’Ardem, c’est « toujours plus, toujours plus loin, toujours plus pervers » et la série Chantages ne déroge pas à la règle. Si le premier volume était déjà moralement discutable, le second pousse le bouchon plus loin. Petit bémol (et ce n’est pas un mal), on note la disparition de l’urophilie. Toutes les scènes sont exclusivement sous contraintes.

Léa est un personnage moins lisse que sa mère. Elle est plus provocante et joue de son pouvoir sur les hommes au début de l’histoire, mais tombera vite dans l’enfer du chantage.

Donc beaucoup d’excès et aucun compromis sont le nerf de cette série choc. Impossible de rester indifférent, on en serait presque à sortir aussi traumatisé de cette histoire que le seraient Héléna et Léa.

(Version lue DYNAMITE Collection Outrage)

Un commentaire sur “Chantages T2 de Ardem

  1. Pingback: Chantages 2 d'Ardem -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *