Minus de Rica

Rica a participé à Premières Fois.

En bref, Minus est un fils de bonne famille, pistonné par son père qui lui a aussi donné son surnom. Arrogant et cynique, il vit dans sa bulle se satisfaisant de masturbation, de filles faciles et de quelques soirées avec ses collègues de travail.

Dans sa solitude volontaire, Minus est détestable. Il n’a aucune ambition, ne cherchant que sa petite satisfaction. C’est aussi un obsédé, partageant avec nous son parcours de branleur et sa pièce secrète qu’il garde fermée lors de visite de ses « amis » ou conquêtes. Mais bien évidemment, les secrets qu’il veut garder vont le gangréner peu à peu.

Dans un style lorgnant vers Charles Burns, on apprécie la cohésion du trait et du récit. C’est noir, gras et un peu sale, comme le propos global de l’album.

Cette descente aux enfers est parfaitement maitrisée, avec des scènes (notamment celles des rencontres de filles dans les bars) qui ont un goût de vécu. Un très bon moment de lecture.

– Elle sent ma gaule, mais ne s’y frotte pas.

(Version lue Drugstore)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *