Bernard Joubert Giovanni Romanini Italie

Pornostar de Giovanni Romanini

Giovanni Romanini Pornostar Couv

Pornostar est le 3e Fumettix lu. Cette fois, c’est Giovanni Romanini qui est à l’honneur. On avait déjà parlé du monsieur pour ses Aventures de la Cicciolina.

En bref, Beba est blonde et star de films pornos. Fiona, sa sœur, est brune et elle a aussi l’imprésario de la blonde. Elles vivent des aventures incroyables, car dans le X, il s’en passe des choses !!!

Je ne savais pas si j’allais apprécier ce tome. 3 histoires, ça me semblait un peu long avec un synopsis aussi mince. Mais voilà, je me suis fait avoir. Ben oui, j’ai commencé et je l’ai fini aussi sec !

Alors ok, c’est un peu con, comme souvent dans les fumetti, mais là j’ai pas pu le reposer avant de le finir. Et j’ai ri et puis j’ai fait les gros yeux incrédules et j’ai ri de nouveau. Franchement, c’est parfait après une journée de boulot harassante.

Il faut dire que c’est quand même bien joli. Cà lorgne franchement du côté de Magnus, bien que ça reste assez terre-à-terre. Le trait est impeccable et les anatomies sont respectées.

Une lecture qui sent le vintage…

Le lecteur prend vite en sympathie le couple de sœurs saute-au-paf. La blonde baise devant les caméras, pendant la la brune pompe le producteur. Elles sont belles, excitantes et pas cruches pour autant. Et voici les péripéties qui seront au programme de votre lecture. Tout d’abord, elles feront face à un sabordage de leur production en cours avec empoisonnement et enlèvement ! Ensuite, elles seront malgré elles aux prises avec des dealers de drogue. Enfin, elles feront un film privé avec une hermaphrodite !

Quand je vous dis qu’on s’ennuie pas, vous voyez que je me moque pas ! Il se passe plein de choses et entretemps, tout ce beau monde s’envoie en l’air joyeusement.

La série complète comporte 40 volumes, vous en aurez 3. C’est un bon échantillon qui vous donnera certainement envie d’en lire davantage ! Et, comme sur la plupart des tomes de cette collection, la préface de Bernard Joubert vaut toujours qu’on s’y attarde !

PS : C’est certainement la blonde qui a donné son nom à la fameuse Beba de Baldazzini ! A confirmer avec l’auteur !

– Je vais m’en occuper personnellement. Je ne vous fais plus trop confiance… Et pour me calmer, je vais commencer par vous bourrer le cul à tous les deux…

(Version lue DYNAMITE Collection Fumettix)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.