Lola de Alex Varenne

On a peu parlé de Varenne, le grand Monsieur de l’érotisme dessiné en France. Et pour cause, les Bandes Dessinées lues jusqu’ici étaient relativement moyennes et ne provoquaient que peu d’intérêt.

En bref, Védrine est un auteur de BD érotiques à succès. Lors du vernissage d’une exposition, il rencontre Lola, une jolie brune dans une petite robe noire, Très vite, ils partent en voyage pour aider l’auteur à retrouver l’inspiration, ainsi que sa libido.

La BD est forcément autobiographique. Il est toujours intéressant de plonger dans le processus créatif d’un auteur par ce procédé un brin mégalomane. L’exercice a, ici, un goût de sincérité troublant.

Tout d’abord, la muse, Lola est une ces rencontres comme on rêve d’en faire. Leur liaison est charnelle, électrique, pleine de défis, et Védrine se sert des qualités de la belle pour insuffler à nouveau l’énergie érotique dans ses créations et dans sa libido.

Mais surtout le regard permanent de Védrine/Varenne sur son modèle, tant au travers de l’œil que de l’objectif de son appareil photo, révèle le besoin qu’il a de la réalité pour permettre à la fantaisie d’exister. Il est fou d’elle, elle l’obsède. Un simple cliché d’elle suffit. Elle sera tout d’abord nue à se dévoiler, puis, selon son inspiration, elle sera vite rejoint par de nombreux convives-spectateurs.

Lola est une BD rare où l’auteur interroge ses propres motivations, ses envies, ses désirs, mais aussi le processus érotique et la création. Il erre, se perd, mais Lola fédère tout ce qu’il recherche, une femme libre, indépendante, pleine de désirs multiples. L’inspiration est extérieure pour Varenne, ses rencontres, ses photos sont à la base de son art.

– Ca t’excite ! Alors sors ton sexe. Je veux te voir bien bandant !

(Version lue Classiques de la BD érotique – Echo des Savanes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *